Une Toulousaine bioclimatique

Bruno CAILLARD

Le mode constructif et le choix « d’éco-matériaux »

Les principes bioclimatiques :

La compacité :
La forme compacte d’un habitat limite le nombre de mètres linéaires exposés à l’extérieur et par voie de conséquence les déperditions thermiques.

Façade Est
Facade sud avec le proprio
Facade Ouest



L’orientation et l’agencement des pièces :
Afin de limiter les déperditions thermiques dues aux vents dominants, les ouvertures vitrées au Nord et à l’Ouest sont minimales. La façade Ouest va être protégée au moyen de plantations. Le garage situé au Nord fait office « d’espace tampon » ; cette pièce non chauffée a pour fonction d’isoler la/les pièce(s) mitoyenne(s). Les pièces à vivre sont orientées plein Sud et Sud-Est. Au Sud, de larges surfaces vitrées captent la chaleur du soleil en hiver, cette « énergie solaire passive » contribue à préchauffer la maison. Des persiennes amovibles et de la végétation caduque assureront le confort d’été.

Une isolation renforcée :
Un sas d’entrée limite les mouvements d’air chaud en hiver comme en été.

Les fenêtres en bois ont un double vitrage 4/16/4 à faible émissivité et/ou gaz argon.

Lucarne
Lucarne vue de l’intérieur



Les murs et le toit sont isolés de manière performante.

Eco-matériaux et modes constructifs :
Les éléments de l’ossature bois ont été préfabriqués en atelier avant d’être assemblés sur le chantier.

Mur chauffant en briques de terre crue

Montage des murs en briques de terre crue à l’intérieur (principe Hélioterre de l’architecte) pour l’inertie thermique et la régulation hygrométrique.

Isolation périphérique en ouate de cellulose insufflée dans les cadres de l’ossature avec pose d’un film freine vapeur entre l’ossature bois et les murs intérieurs en terre crue, isolation de la toiture en laine de mouton.

Détails techniques

  • Durée du chantier 16 mois.
  • Surface habitable : 176 m2
  • Ossature bois (murs périphériques + plancher + toiture) : avril à juin 2004
  • Murs de terre crue + terre cuite + enduits intérieurs : juillet 2004 Bardage bois : octobre 2004

Isolation :

  • Murs : 18 cm ouate de cellulose sur la plupart des murs, 12 cm sur murs sud et ouest au R.d.C
  • Toiture : laine de mouton : 2x 8 cm en rouleaux + panneaux de fibre de bois (2 cm) en écran de sous toiture,
  • Dalle : 3 cm de liège,
  • Terre-plein : 6 cm de liège en périphérie (collé sur la face externe)
Partie basse. Isolation par plaque de liège
Echantillons de matériaux utilisés pour la construction, notamment Briques rainurées pour mur chauffant


Murs et cloisons :

  • Murs de terre crue : 12 cm,
  • Cloisons intérieures : cloisons en bois en panneaux PXD ou Gutex fixés sur une ossature bois.
  • Charpente : en Pin Douglas des Pyrénées
  • Bardage : en Mélèze
Détail sur le bardage en Mélèze
Mur enduit à la chaux
Mur de briques de terre crue


Mur chauffant, vue en coupe
Connection mur chauffant en partie basse
Enduit chaux-paille


Purgeur en partie haute du mur chauffant

Divers…

  • Électricité : blindage de la phase pour éviter les champs électromagnétiques
  • L’eau de pluie est collectée dans un puits et sert pour l’eau des toilettes et à l’arrosage du jardin.
  • Consommation d’eau du réseau = 50 m3/an
  • Menuiseries : encadrement en pin de France (4/16/4 sur les parties mobiles et 4/12/4 sur les châssis fixes),
  • double vitrage à isolation renforcée et gaz argon
  • Le sol du rez-de-chaussée est en carreaux de terre cuite récupérés dans une ancienne maison de campagne (participation à l’inertie thermique)
Bas de fenêtre
Insertion du volet roulant dans le bati
Insertion du volet roulant dans le bati


Efficacité énergétique et énergies renouvelables pour la production de chaleur

Chauffage solaire par les murs et eau chaude solaire

Fixation des panneaux solaires en facade

Principe du chauffage basse température avec 14 m2 de capteurs solaires thermiques en « casquette » sur la façade sud, qui fait par ailleurs office de protection solaire.

Les capteurs sont couplés à un système de chauffage par les murs.
Inclinaison de capteurs : 50°, pour récupérer le maximum d’apport solaire en hiver, priorité étant donnée au poste « chauffage ».

Stockage : 2 ballons d’accumulation (1 000 L pour le réseau de chauffage + 300 L
alimenté en tri-énergie (solaire - poêle à granulés - électrique) pour le stockage de la chaleur et de l’eau chaude sanitaire.

Distributeur eau chaude des murs chauffants
Ballon d’eau chaude 1000L
Distributeur des murs chauffants à l’étage



Régulation : deux sondes d’ambiances et une sonde extérieure.

Distribution de chaleur par des tuyaux en polyéthylène réticulé (PER) :

  • dans les murs de terre crue (Hélioterre), tuyaux PER Ø = 16 mm et T = 28°C,
  • dans certaines cloisons en terre cuite (Cératherm), tuyaux PER Ø = 12 mm et T = 35°C.

L’appoint bois :
Le poêle à granulés a une puissance de 12 kW, et est équipé d’un bouilleur (pour l’appoint chauffage et ECS). La capacité du réservoir de granulés est de 30 kg.

Silo à granulé dans le hangars
Poële à granulé


Bilans énergétiques : chauffage, ECS et électricité
Saison de chauffeConsommation électriqueConsommation de
granulés
Consommation tous usagesConsommation au m2
2005/20062 500 kWh1 300 kg - 6 240 kWh8 740 kWh49,7 kWh / m2.an
2006/20072 500 kWh1 050 kg - 5 040 kWh7 540 kWh42 kWh / m2.an

NB : Actuellement, le ballon de stockage pour le chauffage n’est chauffé que par le poêle. Quand l’installation fonctionnera normalement, la consommation de granulés devrait diminuer de 35 à 45% ce qui placerait le logement à un niveau de consommation d’énergie d’environ 35 kWh/m2.an tous usages confondus.

Pour information, la réglementation thermique RT 2005, en vigueur, impose :

  • en moyenne nationale : des consommations maximales en énergie primaire (Cep) pour les consommations de chauffage, refroidissement et production d’ECS de 85 kWh primaire / m2.an
  • pour notre zone climatique : Cep ! 110 kWh primaire/m2.an pour les combustibles fossiles et Cep ! 190 kWh primaire/m2.an pour le chauffage électrique (y compris pompe à chaleur)

La consommation de cette maison est déjà en dessous des valeurs du label « Basse consommation » promue par l’association Effinergie, comprise entre 30 et 50 kWh primaire / m2.an.

Données économiques

Charpente et ossature : bois / couverture / plancher / bardage / zinguerie90 000 €
Système solaire combiné (chauffage et ECS) : fourniture et pose du matériel (panneaux solaires, ballons d’ECS et de stockage, pose des tuyaux dans les murs chauffants, raccordements, poêle à granulés)25 000 €
Isolation toiture en laine de moutonnc
Isolation des murs en ouate de cellulose : 55 sacs de 14 kg soit 770 kg (MO comprise, par Bernard Manibe artisan envoyé par DOMUS fournisseur de la ouate)990 €
Terre crue : 22 palettes à 60 BTC par palettes soit 1320 BTC, provenant de l’usine Fontès de Revel (31)6233 €Cloisons intérieures : panneaux de PXD murs23,32 € / plaque 3m2
Montant global du chantier180 000 € soit environ 1 000 € / m2

Acteurs

  • Architecte DPLG : COLZANI Joseph, Centre de Terre 31 590 Lavalette, Tél. 05 61 84 73 98 - Courriel : archecologie wanadoo.fr,
  • Ossature bois, bardage et toiture : Entreprise Izquierdo 121 chem Virebent - 31200 Toulouse, Tél. 05 61 48 99 32 - Fax : 05 61 61 06 02 - Courriel : izquierdo libertysurf.fr
  • Système solaire combiné : ballon de 1 000 L De Dietrich, ballon ECS 300 L Shüco
  • Poêle à granulés : marque Autrichienne RIKA, modèle EVO AQUA
  • Fournisseur du poêle : SBThermique, Au Combiau - 38460 DIZIMIEU - Tél : 04.74.90.43.08 – Courriel : sbthermique wanadoo.fr
  • Installateur : José Rentmeister - SFII à Montauban (82) SSC et poêle à granulés
  • Isolation toiture en laine de mouton, murs en ouate de cellulose et cloisons intérieures : QEM Haute-garonne DOMUS MATERIAUX 1, av Dewoitine - 31700 CORNEBARRIEU, Tél : 05 61 85 43 06
  • Fabricants de granulés : COGRA 48 - 48000 Mende, Tél : 04 66 65 34 63 - Courriel : contacte cogra.fr / Site Internet : www.cogra.fr SOFAG 41 grande rue - 25520 ARC SOUS CICON, Tél : 03 81 69 99 79 – Fax : 03 81 69 99 80 - Courriel : tvcrans aol.com

Quelques photos :

Facade Est - lors de la visite organisée par SOLAGRO
Les proprios
Hangar



Carreaux de terre cuite récupérés
Coin Repas
Le bar de séparation de la cuisine



Véranda solaire vue de l’intérieur
Chambre enfant
Cuisine



Salon
Véranda solaire vue de l’escalier
Chambre enfant



Chambre enfant
Salon




Dans la même rubrique