Poster un message

En réponse à :

Une approche bioclimatique et economique

Mickaël

Bravo Sébastien pour tes réflexions, pour le côté réfléchi de ton projet, et les matériaux naturels que tu comptes utiliser. Pour les murs, je recommande 20 à 22 cm de laine de bois ou de ouate de cellulose en isolation. La ouate de cellulose a l’avantage de coûter moins cher, mais elle est plus compliquée à mettre en oeuvre. Pour la toiture, avec 30 cm de ouate de cellulose, tu obtiens un R global de 8 (26 cm de ouate de cellulose = R global de 7). C’est pour moi la solution qui offre le meilleur compromis coût / efficacité énergétique. Avec une telle isolation, du double vitrage de très bonne qualité comme tu as prévu, une cheminée fermée équipée de récupérateur de chaleur, tu dois pouvoir avoir sans problème 18° en température d’ambiance. Tu pourras ainsi t’abstenir d’installer une chaudière électrique, et avec l’économie ainsi réalisée, acheter une VMC double flux, dont le coût n’est pas si élevé que ça (comparé à une VMC simple flux et de la différence d’efficacité entre les 2), et en tout cas beaucoup moins cher qu’une chaudière électrique ! Qu’as-tu prévu pour le chauffage de l’eau sanitaire ? Si c’est ta chaudière électrique, encore une fois, essaie de trouver une autre solution, compte tenu du faible rendement des réseaux électriques d’EDF et autres, et du faible rendement de ces chaudières. Pourquoi pas un chauffe-eau solaire couplé avec le récupérateur de chaleur de ta cheminée, ce qui à mon avis doit permettre de combiner d’avoir de l’eau chaude à la fois en été (grâce aux panneaux solaires), en hiver (grâce à la cheminée) et en mi-saison (en combinant les 2). Bon (...)
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?