Je me connecte

Autoconstruction - Construire sa maison soi-même
Accueil > Réalisations > Ma Maison solaire > La génèse du projet

La génèse du projet

Prendre le temps de réfléchir à son projet

vendredi 11 août 2006,
par  
Autoconstructeur passionné
Soc. BILP



Il m’a fallu trois années de réflexion entre le premier coup de crayon et le premier coup de pelle. J’ai du concevoir quatre à cinq projets complètement différents, chacun ayant une dizaine de variantes. J’ai commencé avec un cahier, un crayon et une gomme. J’ai réalisé quelques maquettes en balsa puis je suis passé aux logiciels.

Pendant toute cette phase conception, le Web a été une source d’information importante mais c’est grâce à quelques ouvrages bien choisis que mes idées se sont peu à peu développées. Parmis mes bouquins de référence :

Voici quelques exemples de mes projets :

++++

Bioclimatique

Plus d’images en clicquant ici autoconstruction.free.fr/projets/gestation/sudouest1/index.htm

Un des premiers projets. J’ai suivi les principes bioclimatiques à la lettre : une enveloppe très isolante, très ouverte sur le sud avec ses grandes baies vitrées. L’habitation est perchée sur des pilotis pour limiter les terrassements. Une lourde structure de terre crue apporte inertie thermique et régulation hygrométrique.
A cette époque nous n’avions pas encore le terrain mais je savais déjà que nous nous installerions à flanc de coteau.
Les plans ont été réalisés avec Autocad.

++++


Moderniste

Plus d’images en clicquant ici autoconstruction.free.fr/projets/gestation/sudouest2/index.htm

Pour ce projet, nous possédions enfin le terrain. J’ai commencé à faire des plans qui en tenait compte. J’ai été très influencé par F.LoydWright, le courant moderniste. L’habitation est bien intégrée à la pente avec une partie semi-enterrée dans laquelle sont disposées les chambres. C’est une idée à retenir notamment pour le sud ; pour la fraicheur induite durant les nuits chaudes de l’été.
Les plans ont été réalisés avec Architecte 3D.

++++


Cela se précise

Plus d’images en clicquant ici autoconstruction.free.fr/projets/gestation/sudouest4

Puis l’idée d’enterrer à moitié l’habitation m’a quelque peu effrayé. Je craignais les mouvements de terrain, les problèmes d’infiltration. J’avais tord car c’est probablement une des meilleures approches pour les terrains en pente, notamment pour de grandes habitations.
J’ai donc assis la maison sur une plate-forme décaissée, cerclée d’un mur de soutènement en amont.
J’ai retenu le principe du premier projet bioclimatique ; une structure maçonnée interne chauffée par une grande baie vitrée. Ce que j’ai appelé la véranda solaire.
Je me suis écarté de l’idée de la toiture terrasse et j’ai opté pour une forme plus contemporaine de toit métallique en arc de cercle. Si c’était à refaire, j’utiliserai encore plus de courbes mais pas de cette manière pour la toiture. Bien que très esthétique, une toiture courbe comporte de gros inconvénients : elle induit l’utilisation de techniques délicates à mettre en oeuvre, un coût élevé, des risques de condensations dû à la difficulté d’obtenir une ventilation suffisante, des problèmes d’intégration par rapport à l’environnement urbain existant.

++++


Projet final

Plus d’images en clicquant ici autoconstruction.free.fr/projets/gestation/sudouest6/maisonsolaire.htm

Le projet précédent avec une toiture métallique courbe a été refusée par l’administration. J’ai repris les plans et posé une toiture classique deux-pentes. Si le temps me l’eut permis, j’aurais du revoir tout le projet car la toiture-terrasse à l’arrière de la maison ne se marie pas du tout avec la toiture deux-pentes.

++++


Si c’était à refaire :

J’adopterai l’idée d’enterrer à demi le premier niveau, avec une grande surface en sous-sol.
Je conserverai l’enveloppe en ossature-bois et les grandes surfaces vitrées en façade sud. Par contre, je multiplierai les parties maçonnées à l’intérieur, pour améliorer l’inertie thermique ainsi que l’acoustique.
Je conserve le principe de volume simple, avec un minimum de décrochés. Par contre, j’envisagerai un volume inférieur et un volume supérieur décalés l’un de l’autre suivant l’axe et l’angle de la pente ; le niveau inférieur servant partiellement de terrasse au niveau supérieur.
Pour la toiture, le classique deux-pentes en tuiles, mais avec des lignes d’égout tout en courbe. Pour les annexes, une simple pente adossée au corps d’habitation principal.
Les principes bioclimatiques sont à connaitre et à utiliser tant que possible. Mais ils ne doivent pas diriger le projet. Ce qui compte avant tout est l’intégration de l’habitation à son environnement.

J'ai plein de contenus (photos, vidéos, plans) à partager avec vous.
Pour cela, Ajoutez-moi à votre cercle GOOGLE+ en cliquant ici


    Ce site est en constante évolution. Pour recevoir GRATUITEMENT les nouveautés par email, inscrivez-vous à la LETTRE D'INFORMATIONS DES AUTOCONSTRUCTEURS

  • IMPORTANT : Votre email est confidentiel et ne sera jamais divulgué à des tiers.
    Vous pourrez vous désinscrire de la Lettre d'informations à tout moment.


Devis pour votre Maison Bioclimatique
13 Messages
  • non-membre

    La génèse du projet

    10 juin 2008 12:15 (1 Réponse)

    Vraiment, vraiment DOMAGE pour la toiture.
    Je pense qu’avec la toiture courbe la qualité architecturale aurait été plus forte. Mais cela n’engage que moi.
    Administration quand tu nous tiens !!!

    Philippe H
    Architecte


    Répondre à ce message

    • Membre 3 avril 2010 22:04 , par lepapadenathou 
      Tout à fait d’accord, malgré les remarques fort judicieuses sur les inconvénients d’une toiture courbe. On aurait eu un projet redoutablement original. Mais lisez un POS-PLU, et essayez d’imposer vos rêves les plus fous, de la Solar Hemicycle House de FL Wright à l’aquarium deMies van der Rohe (la maison Farnsworth), en passant par la pagode qu’avait imaginé Starck pour un VPCiste : à moins d’avoir engagé un détective privé pour connaître les vices les plus inavouables de votre maire et du directeur départemental de l’équipement...

      Répondre à ce message

  • non-membre

    Porte cuisine/cellier/garage

    14 avril 2000 11:58, par Bruno (5 Réponses)
    J’aurais mis la porte d’accès de la cuisine au garage plutôt dans le cellier (du garage au cellier). Qd tu décharges les courses, tu fais du garage au cellier. En plus, ça te ferait un espace tampon (garage = zone froide, cellier = zone non chauffé, cuisine = zone chauffée).

    Répondre à ce message

    • Non-Membre RE : Porte cuisine/cellier/garage 14 avril 2000 12:27, par Gérard
      Pas d’accord : je ne veux pas forcément, à chaque fois que je vais de l’intérieur de la maison au garage (il n’y a pas que les courses), passer par le cellier. De plus, toutes les courses ne sont pas a destination du cellier (autres pieces, réfrigérateur, etc...). La porte sera une porte isolée.

      Répondre à ce message

    • Non-Membre RE : Porte cuisine/cellier/garage 20 avril 2000 14:05, par Gérard
      Une porte entre le cellier et le garage transformerait en "passage" la partie qui est prévue pour le lave-linge & le seche-linge. La cuisine reste centrale pour établir la communication cuisine/maison/cellier/garage. De plus, il est fort probable que la partie du garage "en face" du cellier serve à accueillir une chaufferie qui n’est pas présentée sur le plan.

      Répondre à ce message

    • Non-Membre RE : Porte cuisine/cellier/garage 10 décembre 2000 19:31, par Thierry
      Curieusement jaurais mis le cellier contre l’escalier. Ceci aurait permis de récupérer une fenetre dans la cuisine ce qui n’est pas désagréable.

      Répondre à ce message

    • Non-Membre RE : Porte cuisine/cellier/garage 1er février 2001 16:30, par Gérard
      Ben de fenetre dans la cuisine, y’en a une sur le plan actuel.... Comprends pô....

      Répondre à ce message

  • non-membre

    Donner votre avis

    6 avril 2000 18:23, par bubu (4 Réponses)
    N’hésitez pas !

    Répondre à ce message

    • Non-Membre garage : 6 décembre 2000 19:52, par gillou
      Il est souhaitable d’avoir un accès direct également du garage au cellier et davoir un 2eme garage

      Répondre à ce message

    • Non-Membre RE : garage : 6 décembre 2000 19:56, par gillou
      Il est souhaitable d’avoir une porte garage cellier direct et d’avoir également un 2ème garage pour la voiture

      Répondre à ce message

    • Non-Membre RE : garage : 14 janvier 2001 11:23, par poter
      il est vrai que le garages doit communiquer avec le cellier , car c’est tout de même plus pratique mais l’intérêt du 2ème garage dans ce cas n’est pas indispensable ; moi personnelement je verrai plutôt un grand garage pouvant accueuillir plusieur voitures et permettant un coin pour entreposer un atelier ou des cuves à mazout par exemple .

      Répondre à ce message

    • Non-Membre RE : garage : 1er février 2001 16:36, par Gérard
      Communication garage/cellier : pas indispensable, car pour passer de la maison au garage, passer par le cellier est une étape supplémentaire. De plus, toutes les courses qui sortent de la voiture ne sont pas forcément à destination du cellier. Il vaut mieux les entreposer sur la table de la cuisine, et, de là, les dispatcher entre les placards, le cellier, etc... Le garage a pour fonction d’accueillir une (et une seule) voiture. La taille de la maison etait limitée en largeur (POS) et il n’etait pas possible d’avoir un garage plus large. La chaufferie y sera egalement. Quand au fuel, les cuves seront dans le vide sanitaire. Par ailleurs, il y aura une dependane pour y faire un atelier, ranger le mateirel de jardin, etc...

      Répondre à ce message


Pergola | Carport | Terrasse en bois | Abri de Jardin et extensions | Guide de la Maçonnerie
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Contact

Editions du MEGA-Bricoleur SARL
3 rue du Belvédère - 31120 - GOYRANS
SIRET 522 610 757 RCS Toulouse