Je me connecte

Autoconstruction - Construire sa maison soi-même
Accueil > Techniques > Energie/Chauffage/isolation > La fabrication d’un récupérateur de chaleur.

La fabrication d'un récupérateur de chaleur.

Fabriquez l’échangeur thermique d’une VMC double flux

mercredi 8 octobre 2008,
par  


Le principe de la VMC double flux est de préchauffer l’air neuf introduit dans le logement en récupérant la chaleur de l’air évacué. Pour cela il faut un échangeur thermique, vous allez pouvoir en fabriquer un très simplement et à moindre coût.

Une VMC simple flux assainit votre logement mais rejette aussi d’importants volumes d’air très chèrement chauffé. Il existe depuis une vingtaine d’années des VMC double flux. Aujourd’hui elles arrivent en force sur le marché français, économies d’énergies obligent.

Une VMC double flux qu’est ce que c’est ?.

Un caisson avec un moteur qui aspire l’air vicié "chaud" des pièces humides, la cuisine, la salle de bains, les toilettes, la buanderie,
et un autre moteur qui aspire l’air neuf "frais" extérieur et le réinjecte "tiédi" dans les pièces de confort, les chambres, le séjour, le bureau.

L’air chaud sortant préchauffe l’air frais rentrant.

la VMC double flux

Une VMC double flux comment cela fonctionne-t-il ?

Et bien tout simplement, les deux flux d’air se croisent sans se mélanger dans un échangeur thermique qui récupère les calories normalement perdues lors du renouvellement d’air.

Une VMC double flux à courants croisés d’une efficacité thermique de 60 à 70% coûte à partir de 690 €uros elle contribue à soulager votre facture de chauffage d’environ 15 % par rapport à une VMC simple flux.

Le prix est justifié par l’échangeur thermique, vous allez voir ici que sa fabrication est d’une simplicité enfantine ; et qu’avec de la récupération, un peu de temps, et quelques €uros vous aurez la pièce maîtresse d’une VMC double flux. Vous verrez également que ses performances sont très honorables.


Les matériaux

PVC alvéolé 3 mm Longueur 13700 mm largeur 960 mm.
Ce matériau est utilisé comme enseigne, c’est un consommable, il est jetable donc récupérable.
8 plaques seront nécessaires pour ce projet.

la plaque PVC et sa structure alvéolée

Ces enseignes fleurissent en bordures des Zones d’Activités Commerciales tout au long de l’année. La cueillette peut être régulière et fructueuse. Pour récupérer cette manne, il suffit de demander. Le coût est de zéro €uros, enfin pas tout à fait, votre sourire sera apprécié. Le format ci-dessus est la taille standard généralement utilisée, S’il vous est difficile de vous en procurer gratuitement, les enseignistes en vendent en format de 1200 X 800 X 3 mm. Comptez 6 €uros la plaque pour 8 à 10 plaques commandées.

Aluminium cornière en L 10X10 mm Longueur 1,2 m 3 €uros.

Colle PVC type néoprène et colle pour pistolet.


Les caractéristiques de l’échangeur réalisé

Dimensions 320 X 320 X 270 mm

1 plaque alvéolée mesure 320 X 320 X 3 mm d’épaisseur soit 0,1024 mm2 pour une face mais cette plaque possède 2 faces
donc un total de 0,2048 mm2 de surface d’échange thermique.

86 plaques mesurent 0,2048 mm2 X 86 soit 17,61 m2
les faces supérieure et inférieure du bloc n’offrent pas de surface de contact donc multiplier par 85 uniquement soit un total brut de 17,41 m2 de surface d’échange thermique.

Vous recalculerez la surface Nette une fois les profilés collés.


Les outils

Mètre, stylo à bille, règle, cutter, pistolet à colle, rabot et ponceuse électrique, sangle à cliquet.


La découpe

Travaillez sur un support bien plan et propre.
Nettoyez les deux faces de la plaque, ces enseignes se trouvent en extérieur le plus souvent et ce matériau est très statique.
Mesurez et tracez les 12 pièces de 320 X 320 mm chacune.

le traçage

Découpez doucement, ce matériau est capricieux.

la découpe

Des écarts seront inévitables malgré toute votre attention ; pas d’inquiétude, il sera toujours possible de les rattraper.

Astuce en cas d’endroits abimés (généralement ouvertures pour les attaches), agrandissez la partie endommagée pour ne pas gèner le bon écoulement du flux d’air.

une plaque abimée

Répétez l’opération pour obtenir les 86 feuilles.

les plaques découpées

Astuce récupérez les chutes lors des découpes pour composer des plaques entières en les mettant côte à côte.


Le collage

Encollez les bords et le centre en veillant à bien croiser les plaques au fur et à mesure.

le collage des plaques

Mettez du poids sur l’échangeur et laissez sécher.

le séchage

Il est possible de rectifier maintenant ces imperfections en rabotant et/où ponçant le bloc.

Sanglez le bloc pour le compresser car vous remarquerez une certaine élasticité de l’ensemble. Attention aux angles ; des chutes de cornières éviteront de les écraser.

le maintien pour le collage de la cornière

Découpez les profilés, limez.

Collez au pistolet, appliquez la colle généreusement dans le fond du profilé, pressez quelques secondes. Attention avec la colle chaude, l’aluminium étant très conducteur une brûlure est vite arrivée. Prenez des gants où appuyez avec un chiffon.

le collage du profilé

Les profilés assureront la solidité de l’ensemble et l’étanchéité entre les deux flux d’air. Ce point est a vérifier avec beaucoup d’attention ; si des interstices subsistent colmatez avec de la colle à pistolet.

la vue d’un angle fini

L’échangeur à courants croisés est terminé. Temps pour la réalisation 3 heures maximum, hors séchage.

un échangeur du commerce
un échangeur auto construit


Surface et performances

Maintenant, calculez la surface Nette.
Mesurez entre les profilés, la façade nette, reprenez votre calculette et
vous devriez trouver 15,81 m2, plus qu’acceptable quant on sait qu’une VMC double flux premier prix(échangeur PVC), dispose d’une surface approximative d’échange de 15 m2 environ et entre 60 et 65% de récupération de calories.


Méthode pour calculer l’efficacité thermique d’un échangeur

Efficacité thermique = (t2-t1) / (t3-t1)

t1 air neuf frais, t2 air neuf réchauffé, t3 air vicié aspiré, t4 air vicié rejeté

Les premiers tests effectués sur mon échangeur donnent,
en petite vitesse (135 m3/heure) pour 21° intérieur et 8° extérieur une température restituée de 16° soit 61% d’efficacité thermique.

Petite vitesse = (16-8) / (21-8) = 8 / 13 = 0,61 = 61 %

Et oui, le caisson existe, fabrication maison. Pose fin Aout pour test en situation cet automne et cet hiver. Mais cela est une autre histoire ; pardon, un autre article.

Mon échangeur possède ces dimensions, la raison ; une trappe triangulaire pour accéder aux combles limitant le volume du caisson et donc de l’échangeur. Rien ne vous empêche d’en fabriquer de plus gros avec plus de surface d’échange. Mais sachez qu’en terme de performances, ce type d’échangeur à plaques PVC à courants croisés ne dépassera en théorie pas les 70%. Les échangeurs de VMC double flux récupérant plus de 95% des calories (dixit fabricants) sont de conception différente et en aluminium (échangeur à plaques à contre-courants),

Le budget avoisine 0 €uros si vous récupérer totalement le matériel nécessaire. Dans le pire des cas, (si,si, acheter, est le pire des cas !!!) les sept plaques PVC et le profilé aluminium vous coûteront une cinquantaine d’€uros.

Il ne vous reste plus que la cueillette à effectuer, attendez Lundi, ils changent leurs pubs après la fin de semaine.

A bientôt. Jean-Pierre.


J'ai plein de contenus (photos, vidéos, plans) à partager avec vous.
Pour cela, Ajoutez-moi à votre cercle GOOGLE+ en cliquant ici


    Ce site est en constante évolution. Pour recevoir GRATUITEMENT les nouveautés par email, inscrivez-vous à la LETTRE D'INFORMATIONS DES AUTOCONSTRUCTEURS

  • IMPORTANT : Votre email est confidentiel et ne sera jamais divulgué à des tiers.
    Vous pourrez vous désinscrire de la Lettre d'informations à tout moment.


Confiez vos travaux de Chauffage et Isolation à un Pro - Devis GRATUITS
112 Messages
0 | 10 | 20 | 30
  • non-membre

    echangeur a tube

    17 septembre 2011 10:57, par valentin bricoletous (1 Réponse)
    bonjour j’aurais voulue avoir votre avis sur l’echangeur que je veut construire de type a tube je joint un croquis .voila mon idee j’ai deja une vnc simple flux que je veux conservee et en rajouter une autre qui ne servirai qua insuffle l’air neuf . quand pensez vous .je ne veut pas construire une vmc double flux qui me marche pas merci pour vos responces

    Répondre à ce message

    • Non-Membre echangeur a tube 19 septembre 2011 17:01, par JLB29P
      l’utilisation de gaines annelées ne semble pas une bonne idée car le PVC est relativement bon isolant et donc peu adapté aux transferts thermiques. C’est pour cette raison que les échangeurs sont souvent à base de plaques d’aluminium - le cuivre ou l’or seraient encore meilleurs - mais l’alu en feuille est plus facile à mettre en œuvre. Dans ton projet, les gaines sont disposées les unes autour des autres et se communiquent (mal) leur chaleur les unes aux autres et non au milieu ambiant. Mauvaise solution.

      Répondre à ce message

  • non-membre

    echangeur a tube pour vmc

    17 septembre 2011 10:55, par valentin bricoletous (3 Réponses)
    bonjour j’aurais voulue avoir votre avis sur l’echangeur que je veut construire de type a tube je joint un croquis .voila mon idee j’ai deja une vnc simple flux que je veux conservee et en rajouter une autre qui ne servirai qua insuffle l’air neuf . quand pensez vous .je ne veut pas construire une vmc double flux qui me marche pas merci pour vos responces

    Répondre à ce message

  • Membre

    La fabrication d’un récupérateur de chaleur.

    17 janvier 2010 19:10, par papi rémi  (3 Réponses)
    Bonjour Jean Pierre, J’ai réalisé mon échangeur que j’ai couplé à deux VMC classiques, d’après ton mode de calcul je trouve un rendement de 0.48 c’est faible mais normal du fait que j’ai utilisé des lambris PVC de 8mm et non du polycarbonate alvéolé. Dès que j’aurais trouvé du polycarbonate je changerais les 2 échangeurs. En effet, comme j’ai de la place j’ai réalisé un caisson de 120/40 ce qui me permet de mettre en série 2 échangeurs de 40/40 et de 20cm de haut, au total une surface d’échange de 7.52 m², de plus je prends l’air neuf directement dans les combles ce qui augmente déjà de quelques degrés par rapport à la température extérieure. J’avais l’intention de faire passer l’arrivée d’air frais par un radiateur réchauffé avec un panneau solaire, qu’en pense tu ? Autre question, comment as-tu isolé les gaines ? (les gaines issolées coute une fortune...) Merci de ta réponse

    Répondre à ce message

  • Bonjour. Personnelement j’ai récemment connecté un échangeur maison qui semble tourner à 70%.La surface est faible mais comme c’est de l’alu très fin ça a l’air de bien donner. Il ne m’a pas couté cher, 3 ou 4 plaques de styrodur pour la caisse, des feuilles d’offset récupéré chez l’imprimeur,de la mousse de 1cm pour les joints et du mastic polyuréyhane pour l’assemblage. Pour plier la feuille en accordéon j’ai fabriqué une petite plieuse en fer de 6*60, mais ma technique est très moyenne, on doit pouvoir faire mieux avec de la cornière, il faut de la rigidité car c’est fin mais sur une longueur de 70cm ça pousse déjà bien. Ensuite on colle les accordéon bout à bout pour avoir de la surface.Attention à la précision car tout doit etre couvert de mousse et étanche, sauf le haut et le bas bien sur. J’enverrais des images si ça en tente d’autres.

    Répondre à ce message

  • non-membre

    La fabrication d’un récupérateur de chaleur.

    14 novembre 2009 05:09, par nico
    Quand mon projet sera abouti, je l’ éditerais surement sur se site. a plus et bonne journée.

    Répondre à ce message

  • non-membre

    La fabrication d’un récupérateur de chaleur.

    14 novembre 2009 05:02, par nico (1 Réponse)
    Salut Jean-pierre, tous dabors je tien a te félicité pour l’échangeur, sa fait plus d’une semaine que je me casse la tete pour trouvé tous simplement comment sa marche et voila que je tombe sur la solution tout faite, bravos. Je suis moi aussi entrain de réalisé une vmc a double flux, suite a un devis qu’on fait faire mais parent, la facture s’élevant a plus de 8500 euro( les charlatant), j’ai décidé de voir se que je pouvais faire pour eux. J’ai rassemblé l’ensemble du matériel pour environ 2000euro, en plus d’une filtration au charbon actif pour l’air frais entrent, d’extracteur a caisson insonorisé de 1200 m3/h, je sais ses beaucoup, c’est pourquoi je les et muni chacun d’un variateur, de 100 ml de gaine sonedec diamètre 125 , le tous monté dans un caisson insonorisé en panneau de chambre froide industriel de 10 cm d’épaisseur. Je pense etre tranquille au niveau du bruit et de gardé un max de chaleur de cette façons. De plus, j’ai raccordé une gaine de 200 en alu qui arrive du caisson entourent notre cheminé(a l’arrivé une chaleur d’environs 50°c injecté directement dans la vmc). Tous ceci n’étais bien sur pas compris dans le devis.J’installe le tous dans nos comble qui sont très bien isolé (10°c de moyen en hiver, quand il fait vraiment froid, vive Alsace, on se les gèle chez nous) et je me demande si j’installe un puis canadien dans ces comble, je peut y mettre 50ml de tuyau de 200mm sans problème, car je nais pas de système de dégivrage, je craint que l’échangeur thermique soit complétement gelé quand il ferait vraiment froid, pensé vous que sa serrai aussi efficace, que s’il serrai réellement enterrai dans notre jardin. Je remercie tous le monde qui voudra bien répondre avec explication fondé de préférence. très bonne journée a tous Nico

    Répondre à ce message

    • Non-Membre La fabrication d’un récupérateur de chaleur. 18 novembre 2009 23:01, par phico
      Il y a plusieurs solutions pour éviter le gel de l’échangeur. J’en parle sur mon blog. Par contre je n’ai pas encore tranché .. probablement la sonde thermique avec asservissement du ventilateur d’air entrant.. je vous tiens au courant le jour où c sera fait.

      Répondre à ce message

  • non-membre

    La fabrication d’un récupérateur de chaleur.

    12 novembre 2009 02:56, par funky mulder (7 Réponses)
    salut a tous, g une question toute simple, se pourrait il qu’une feuille ou deux d’aluminiums collés entre chaque plaque, puisse changé quelque chose au rendement. merci d’avance pour toute vos réponse. a plus dans l’bus.

    Répondre à ce message

  • non-membre

    La fabrication d’un récupérateur de chaleur.

    10 novembre 2009 09:05, par phico (5 Réponses)

    Merci pour cet article très intéressant. Je m’en suis inspiré pour mon projet
    de VMC avec échangeur à flux croisés mais en alu.

    Tous les détails sont ici : http://phico.info/vmc


    Répondre à ce message

    • Non-Membre La fabrication d’un récupérateur de chaleur. 10 novembre 2009 13:10, par Jean-Pierre

      Bonjour et bravo pour cette belle auto construction d’une VMC double flux complète.

      Je suis vraiment content que mon article est suscité autant de réalisations aussi abouties.
      Pour ma part, ma double VMC maison est en fonction depuis un an.Les résultats sont probants mais ils restent à l’améliorer, comme toujours. Mon principe est sensiblement le même, hormis que j’utilise des moteurs de VMC classique et que tout est intégré dans le même caisson.

      A Bientôt. Jean-Pierre.


      Répondre à ce message

      • Non-Membre La fabrication d’un récupérateur de chaleur. 10 novembre 2009 14:11, par phico
        As tu mis au point une solution de protection contre le gel des condensats ? C’est la seule chose qu’il me reste à faire mais je ne suis pas encore décidé ...

        Répondre à ce message

        • Non-Membre La fabrication d’un récupérateur de chaleur. 10 novembre 2009 14:51, par Jean-Pierre

          Bonjour, j’avais installé une sonde de température paramétrer à - 5° couplé à un relais temporisé qui coupe le moteur de l’aspiration d’air neuf temporairement pour permettre le réchauffement et ainsi améliorer le dégivrage. Ton installation de par sa conception devrais permettre un meilleur écoulement.
          Cet un poste que je travaille actuellement.

          A bientôt. Jean-Pierre.


          Répondre à ce message

      • Non-Membre La fabrication d’un récupérateur de chaleur. 12 novembre 2009 20:03, par papi rémi
        Bonsoir, En suivant vos conseils je suis en train de réaliser "votre VMC" mais je ne compte mettre qu’une plaque sur deux, la deuxieme étant remplacée par trois entretoises, ceci éviterait de doubler les plaques et facilera ainsi l’échange. Je me propose aussi de coupler l’arrivée d’air frais avec un radiateur relié à un capteur solaire en thermosiphon (j’ai de la place dans mes combles perdus pour installer tout ça). Ca permettra peut etre de recuperer quelques degrés les jours de soleil. A votre avis, je le positionne avant ou aprés l’échangeur, je pensais le mettre avant. Encore bravo et merci pour vos explications . A Bientot Rémi

        Répondre à ce message

  • non-membre

    La fabrication d’un récupérateur de chaleur.

    4 novembre 2009 15:42, par Canardesvilles (4 Réponses)

    Bonjour,

    Merci pour votre exposé.

    Avez-vous finalisé la construction de la VMC double flux ? Je serais en effet curieux de savoir si l’échangeur de votre fabrication atteint son objectif de performance.

    J’ai aussi un projet de construction d’une VMC double flux, mais j’ai choisi de me concentrer sur la fabrication du caisson. Je pense acheter un échangeur seul en aluminium, ce n’est plus de l’auto construction intégrale mais le coût global de construction devrait rester faible en regard du prix des VMC double flux du commerce.

    Canard des villes


    Répondre à ce message

    • Non-Membre La fabrication d’un récupérateur de chaleur. 5 novembre 2009 09:56, par Lesjno

      Bonjour Canard des villes,

      Moi aussi j’envisage acheter un échangeur alu plutôt que d’en fabriquer un en PVC car le rendement sera, je pense, bien meilleur.
      Mais je ne trouve pas de fournisseur sur Internet (je n’ai peut-être pas bien cherché ...). En avez-vous trouvé ? si oui, qui ? Pour quel prix ? Quelles dimensions ?

      Question ventilateurs (1 dans chaque sens), je regarde des modèles 12v, basse conso, que je pourrais alimenter à l’aide d’un panneau solaire. Je pense faire le caisson en styrodur et utiliser des filtres de hotte pour le filtrage de l’air.

      Bien cordialement,
      Lesjno


      Répondre à ce message

      • Non-Membre La fabrication d’un récupérateur de chaleur. 6 novembre 2009 06:34, par Canardesvilles

        Bonjour Lesjno,

        Pour l’échangeur mon idée de départ était d’acheter un échangeur de remplacement d’une VMC double flux du commerce, comme cela a été suggéré sur le forum Econologie (lien ci-dessous). Dans l’exemple cité, l’échangeur revenait à 620 euros TTC, mais il est adapté en taille et performance à la plupart des maisons de particuliers.

        J’ai aussi trouvé, pour mon travail, un échangeur tout en alu, calculé pour un débit d’air compatible avec une maison individuelle, dont le prix est de 300 euros (+port, poids de 8 kilogrammes). La taille de l’échangeur est de 300 x 300 x 260 mm. Je compte en acheter un pour mon projet, j’ai demandé au fournisseur suédois s’il vend aux particuliers (et à combien s’élèveraient les frais de port depuis la Suède). J’attends un réponse.

        Pour les filtres, il faut faire attention à la qualité de filtration : il faut au minimum une qualité G4 pour stopper la plupart des "grosses" particules. L’idéal au d’y ajouter un filtre de qualité H7 pour arrêter des particules plus petites. Les filtres de hotte sont principalement des barrières à graisse (le filtre en treillis métallique, totalement inadapté dans la cas d’une VMC) et comportent souvent/parfois un filtre G2 ou G3, rarement au delà G4.

        Pour le caisson, j’avais la même idée : styrodur renforcé de bois par l’extérieur. Je ne me suis pas encore penché sur le choix des ventilateurs, mais j’ai prévu d’en mettre 2, placé à chaque fois pour aspirer l’air au travers du ventilateur. Si vous avez trouvé un fournisseur de ventilateur et les spécifications de ceux-ci, l’information m’intéresse !

        Cordialement,
        Canard des villes

        Voir en ligne : Forum Econologie


        Répondre à ce message

        • Non-Membre La fabrication d’un récupérateur de chaleur. 6 novembre 2009 11:58, par Lesjno

          Bonjour Canard des villes,

          Merci pour ces infos et merci pour les conseils concernant les filtres ! Je vais étudier cela !
          Lorsque vous aurez les infos sur les prix aux particuliers, pourez-vous partager cette info ?

          Au fait, quelles sont les infos techniques concernant le rendement de cet échangeur ?

          Bien cordialement,
          Lesjno


          Répondre à ce message

          • Non-Membre La fabrication d’un récupérateur de chaleur. 18 novembre 2009 09:27, par Canardesvilles

            Bonjour Lesjno,

            J’ai finalement eu la réponse de la société en question, elle ne vend pas aux particuliers. En ce qui me concerne, je vais grouper ma commande avec celle que je dois réaliser pour mon activité professionnelle.

            L’efficacité de l’échangeur a été calculée pour un débit d’air de 150 m3/heure, elle atteindrait un peu plus de 80%. Il s’agit d’un échangeur classique à plaques texturées, à flux croisé. L’espace entre plaques est de 1,8mm.

            Cordialement,
            Canard des villes


            Répondre à ce message

  • non-membre

    La fabrication d’un récupérateur de chaleur.

    19 octobre 2009 09:49, par giacomazzo (1 Réponse)

    bonjour monsieur,

    j’ai lu avec attention la description de votre récupérateur de chaleur. Mais comment l’intègre t’on dans le circuit VMC ?

    cordialement
    claude giacomazzo.


    Répondre à ce message

0 | 10 | 20 | 30

Pergola | Carport | Terrasse en bois | Abri de Jardin et extensions | Guide de la Maçonnerie
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Contact

Editions du MEGA-Bricoleur SARL
3 rue du Belvédère - 31120 - GOYRANS
SIRET 522 610 757 RCS Toulouse