Utiliser un micro-tracteur pour monter des charges dans une pente

Bruno Caillard

Mise en garde : l’utilisation de tout engin mobile dans une pente, tracteur ou micro-tracteur, est une opération dangereuse. Cet article relate une expérience personnelle et n’a aucun objectif incitatif. Chaque conducteur de tracteur est responsable de ses actes et est le seul juge sur la dangerosité des manœuvres qu’il effectue.

Avant de commencer la construction de ma cabane de Jardin (Lire l’article), je me suis longtemps demandé comment je pouvais m’y prendre pour monter tous les matériaux nécessaires (parpaing, poutre, béton, etc.) sans me tuer la santé ; le jardin étant en pente (15 à 25%) et la cabane située en haut. J’avais aussi besoin d’un outil me permettant de distribuer fumier, terre, compost et paillage dans mon Jardin. La solution du micro-tracteur s’imposait mais était-ce réellement une solution viable ? Le micro-tracteur allait-il être assez puissant pour monter des charges dans une pente ? Devrais-je utiliser une benette ou une remorque ? N’allais-je pas me retourner dans la pente ?

N’ayant curieusement rien trouvé sur le Net sur ce sujet, j’ai donc écrit cet article en espérant qu’il répondra aux questions de ceux qui se sont retrouvés dans ma situation.

Qu’est-ce qu’un micro-tracteur ?

Prise de force 3 pts


Il ne faut pas confondre Micro-tracteur et Tondeuse auto-portée. Même si certaines tondeuses auto-portées ressemblent à s’y méprendre à un micro-tracteur, elles n’en ont ni les caractéristiques ni les capacités. Un micro-tracteur possède :

  • Une boite de vitesse avec une démultiplication très élevée. C’est ce qui permet d’avoir un couple impressionnant.
  • Une prise de force 3 points à l’arrière pour monter des outils de toute nature.
  • Un moteur Diesel.
  • une transmission 4x2 ou 4x4.
  • la possibilité d’adjoindre de nombreux outils et accessoires standards

Un micro-tracteur est-il assez puissant pour monter des charges importantes dans une pente ?

Tout comme leurs grands-frères, les micro-tracteurs disposent d’une boite de vitesse avec des rapports très courts. Certes, la vitesse de rotation en sortie de boite est très lente mais le couple est extrêmement élevé. Un tracteur est conçu pour aller FORT et non pour aller VITE. Donc, même un tracteur de faible puissance (le mien ne fait que 16cv) aura un couple toujours suffisant pour monter une charge importante. Il le fera à vitesse lente, c’est tout.

D’ailleurs, il parait qu’un tracteur essayant d’avancer contre un mur ne cale pas, les roues continuent de tourner et finissent par creuser la terre, le tracteur s’enfonce. Je ne tenterai pas l’expérience ; cela ne doit pas être très bon pour la mécanique.

Faut-il utiliser une benette ou une remorque pour monter la pente ?

Une Benette

Une benette est une sorte de petit conteneur de quelques centaines de litre qui est suspendu à l’arrière par la prise 3 pts. Le relevage hydraulique du tracteur permet de lever ou d’abaisser la benette. Une benette est parfois muni d’un levier manuel qui permet de basculer la benette pour vider son contenu.

Au départ, il me semblait que la benette serait plus appropriée. Je l’ai donc monté sur le tracteur et chargé avec des dalles de béton. J’ai relevé la benette de quelques centimètres au dessus du sol. Ainsi, si le tracteur venait à basculer en arrière, à cause du chargement, la benette limiterait le soulèvement. Puis, j’ai commencé à avancer dans la pente, tout doucement, en 1ère vitesse, les gaz poussés au 1/3 pas plus. Au bout de quelques mètres, les roues avants ont commencé à se soulever légèrement. J’ai alors immédiatement et presque simultanément débrayé et coupé les gaz, puis freiné. Les roues avant ont doucement retouché terre. Conclusion : la benette arrière n’est pas la bonne solution pour monter des charges.

Il restait donc à essayer avec une remorque. J’ai donc monté la remorque et mis un chargement de dalle. Et là, pas de problème, ça monte bien que la pente soit forte (25%). Par la suite, j’ai augmenté la charge progressivement jusqu’à 300/400 Kg environ. Puis j’ai passé des rapports plus longs, la deuxième puis la troisième vitesse pour monter plus vite dans la pente.

Mais il y a un moment où je crois avoir atteint la limite. J’ai monté un chargement de 650 Kg de gravier. La pente était mauvais état avec des trous des bosses dû aux nombreux passages du tracteur au même endroit. Arrivé au 2/3 de la pente, il a fallu que je tourne très légèrement sur la gauche et là, la roue avant-droite à commencer à ce soulever. J’ai alors stoppé net. Heureusement, j’étais en première et les gazs au minimum. Cela permet d’avoir le temps de réagir. J’ai essayé de repartir mais il n’y avait rien à faire, le tracteur se re-soulevait par l’avant. Pour monter une charge, il faut partir sur du plat, pour prendre de l’élan en quelque sorte, et surtout ne pas s’arrêter dans la pente sauf si on souhaite décharger dans la pente.

Autre leçon, il faut toujours monter une charge en attaquant la pente de face, dans le sens de la pente. Si on est contraint de se mettre parallèlement à la pente, il faut réduire significativement la charge. Dans tous les cas, faire des essais progressivement, commencer par des petites charges, en première vitesse, les gazs au minimum en évitant de caler. A chacun d’acquérir une expérience selon le tracteur et la nature du terrain.

Utilisation d’un remorque


Peut-on se retourner dans une pente ?

On vient de voir que l’on peut basculer un tracteur par l’arrière. Mais il est également possible qu’un tracteur bascule sur le côté. Et là, c’est plus grave parce que le processus est rapide et irréversible. Cela arrive dans deux cas :

  • lorsque le tracteur travaille en travers de la pente et que le déplacement du centre de gravité (augmentation de la pente) provoque un déséquilibre.
  • lorsque le tracteur, en descendant la pente, tourne trop rapidement. Le risque est augmenté d’une part par la vitesse et, d’autre part, par la charge qui a tendance, elle, à continuer à descendre droit dans la pente (inertie)

Il convient d’effectuer les manœuvres dans un pente avec la plus grande prudence.

Autre précaution :

  • sur certains micro-tracteurs, on peut retourner la roue sur son axe ce qui éloigne la roue du tracteur. Ainsi, l’empattement arrière est plus large ce qui augmente la stabilité. Dans ce cas, il ne faut pas oublier d’échanger roue gauche et roue droite de façon à ce que les crampons soient dans le bon sens.
  • Il est également possible de doubler les roues arrières.
  • L’ajout de contre-poids à l’avant du tracteur est fortement recommandé.
  • un arceau de sécurité peut être ajouté.
Arceau de sécurité
Arceau de sécurité

Comment utiliser rotovator et charrue dans une pente ?

J’ai essayé le Rotovator en descendant dans le sens de la pente. Pas de problème. Le rotovator lorsqu’il est plaqué au sol a même tendance à favoriser la stabilité du tracteur. Mais les mêmes précautions sont à prendre.

Rotovator


Et le tondeuse rapportée ?

L’achat est prévu mais je n’ai pas l’expérience avec ce type d’outil. Si quelqu’un a des infos...

Pneus agraires ou pneus gazon ?

Les pneus agraires sont équipés de gros crampons ce qui améliore considérablement leur adhérence. C’est un atout très important pour le travail en pente. Mais l’inconvénient est que les crampons marquent le sol. A force d’aller-retour au même endroit, le terrain se retrouve rapidement marqué, ornières et mottes de terre.

Les pneus gazons sont moins traumatisants mais ne permettent pas de travailler en force.

4x4 ou 2x4 ?

J’ai un micro-tracteur 4x4. Je n’ai pas essayé de monter ma pente en 2x4. Il se dit qu’un 4x4 est préférable pour le travail en pente.

CONCLUSION :

J’ai beaucoup hésité avant d’acquérir ce micro-tracteur. Je me demandais si c’était un outil adapté pour un jardin en pente. Et je ne suis pas déçu. J’ai monté plusieurs tonnes de matériaux sans effort. J’ai maintenant le tracteur bien en main et je n’ai pas l’impression de prendre de risques.