Cheminée de masse

phil29

Ma première idée était de transformer ma cheminée pour utiliser pleinement la chaleur dégagée par les parois métalliques de l’insert. J’ai donc ouvert la hotte sur les deux côtés, de bas en haut. N’observant pas de bénéfice notable, j’ai pensé transformer mon installation en « poêle de masse ».

Après une recherche bibliographique, je me suis aperçu que le meilleur matériau pour capter la chaleur était l’eau. Sa capacité thermique est de plus de 4000 J/kg/K ! En d’autres termes, chauffé à une même température, l’eau engrange plus de calories que tout autre solide, et lorsque la température de la hotte diminuera, toutes ces calories accumulées seront intégralement restituées dans la pièce, mais avec un effet retard.

La question est devenue : comment placer de l’eau dans la hotte ?? Après quelques élucubrations, je pense avoir trouvé une solution efficace :

Principe
Fini1
avant-après
Fini2


placer des bouteilles d’eau dans des caissons fermés positionnés à droite et à gauche de la cheminée, connectés à la hotte. Eh bien, ça marche !

Je me suis amusé à mesurer l’évolution de la température des parois dans le temps, au niveau de la hotte (juste au dessus de l’insert), du caisson, et du mur à coté de la cheminée.

Feu {PNG} Au bout d’une demi-heure, le feu du bûches (3 kg) était à son maximum.

Il faut attendre 1 heure et demi pour que le caisson central (briques) atteigne son maximum et 3 heures et demi pour les murs périphériques. Autre élément : la chaleur tient bien dans le temps, les murs sont encore à 3°C au dessus de la température de la pièce 12 heures après la fin de feu ! Ils rayonnent donc pendant tout ce temps, avec un effet ressenti d’environ +2°C en équivalence de température ambiante.
Courbes {PNG}

2 bénéfices à ce système :

  • le chauffage est étalé dans le temps, nous avons un lissage de la température, donc pas de chaleur excessive au moment du feu, et de la chaleur longtemps après l’extinction du feu.
  • un effet de rayonnement, et ceci sur une surface importante (les caissons) au milieu du salon. C’est très confortable.

Bon courage
NB : se retrouver avec une palette de parpaings trempés au milieu du salon est une expérience intéressante, qui engage à terminer rapidement les travaux...