Mon abri de jardin : la toiture

Bruno CAILLARD

La réalisation de la toiture a été réalisée en Juillet 2007.

Pose du pare-pluie

Un platelage réalisé en planche de 35mm a été cloué sur les chevrons.

La toiture étant cintrée, les tuiles posées sur la partie droite de la toiture sont légèrement inclinées vers l’extérieur. Vu le profil des tuiles, il se peut que l’écoulement de l’eau déborde un peu en cas de très fortes pluies. Par conséquent, j’ai posé un film pare-pluie sous les tuiles qui assurera l’étanchéité en cas de débordement ; mais aussi en cas de fuite sur une tuile cassée. Si la toiture n’avait pas été cintrée, j’aurais pu me passer du film pare-pluie car il s’agit simplement d’une cabane. Pour une habitation, je recommande la pose d’un pare-pluie dans tous les cas.

Normalement, un film pare-pluie se pose avec un vide d’air dessous le pare-pluie ; par exemple en étant agrafé sur des tasseaux ; d’autant que celui que j’ai utilisé présente une médiocre perméabilité à l’air (il ne respire pas). Mais dans mon cas, le film est posé sur des planches présentant une bonne ventilation. J’ai donc pu agrafer le film directement sur le platelage.



On agrafe d’abord le film du bas de la toiture, perpendiculairement au sens d’écoulement. Puis on fixe les autres films les uns après les autres ; un film chevauchant le précédent d’une vingtaine de cm. A noter qu’il est préférable d’éviter la pose du film par temps chaud, notamment dans le cas de film noir à base d’enduit bitumeux. Durant la pose, on est forcé de marcher sur les films et la chaleur a tendance à faire fondre le revêtement. Sur toutes les extrémités, on prévoit un débordement du film de plusieurs dizaines de cm, qui sera recoupé ultérieurement.

Pose des liteaux

les tuiles se posent sur des liteaux fixés à intervalles réguliers perpendiculairement à l’écoulement. En cas de fuite et d’écoulement sur le pare-pluie, aucun obstacle ne doit gêner l’écoulement de l’eau. il est donc interdit de poser les liteaux de tuiles directement sur le pare-pluie. J’ai donc ajouter une rangée de liteaux que j’ai fixée parallèlement à l’écoulement. Puis les liteaux de tuiles sont fixés sur cette première rangée de liteaux.



Par dessus le dernier liteau du bas, il faut fixer un deuxième liteau. Effectivement, la ligne de tuile du bas ne repose pas sur une autre ligne de tuile contrairement à toutes les autres lignes de tuiles. Cette dernière ligne se retrouverait donc un peu plus inclinée que les autres lignes de tuiles si il n’y avait pas un support complémentaire. Ce support est le deuxième liteau.

Pose des tuiles

Le plus difficile est de monter les paquets de tuile sur le toit. Dans le cas d’une cabane, cette tâche peut être assurée par un seul homme.



On répartit les paquets de façon à limiter les mouvements et déplacements durant la pose des tuiles. Il faut donc bien calculer le nombre de tuile que l’on a besoin au m² et disposer les paquets en conséquence. La partie gauche de la toiture sera libérée de tous paquet sur plusieurs dizaines de cm car c’est là que l’on va commencer la pose.



La pose des tuiles en tant que telle est facile et rapide. Généralement, les tuiles de posent en partant de bas en haut pour une rangée, et de gauche à droite pour une ligne. Donc on commence par la tuile du bas, en commençant à gauche de la toiture. Puis on met le seconde en chevauchant la première. Et ainsi de suite jusqu’à arriver en haut. Alors on redescend en bas et on entame la deuxième rangée à droite de la première. Et ainsi de suite jusqu’à l’extrémité droite de la toiture.



L’écartement entre les tuiles est fonction du modèle. Il faut donc se conformer à la documentation du fournisseur pour estimer l’écartement entre les liteaux et le nombre de rangée de tuiles nécessaire. Je vous recommande de faire des essais à blanc pour vérifier l’écartement des liteaux, en posant une rangée de tuile, avant de fixer les tasseaux. Une fois que les liteaux sont fixés, vous procèderez à la pose d’une ligne complète de tuile (de gauche à droite) pour vérifier l’écartement entre chaque rangée de tuile. L’écartement entre les tuiles admet une certaine marge qui est mise à profit pour faire en sorte que les rangées de tuiles s’alignent juste sur la largeur de la toiture.

Finition de toiture

Dans mon cas, j’ai posé une rangée de tuiles double à l’extrémité droite de la toiture. Sur chaque rive, des tuiles de rive ont été posées. A noter que les tuiles de rive gauche sont différentes de celles de rive droite ; c’est logique.

En fonction de la région où l’on se situe, il peut être nécessaire de fixer les tuiles. Dans certaines région très ventées, il est recommandé de fixer toutes les tuiles, y compris les tuiles de rive et les tuiles faitières. Dans d’autres, seules les premières tuiles disposées au vent dominant doivent être fixées. Consulter la documentation du constructeur.

La suite

Découvrez la suite sur mon site sur les cabanes et abris de jardin