La construction de mon étang de baignade Retrouvez le plaisir des baignades d’antan... tout naturellement.

Jean-Pierre

Suite à la prolifération rapide de piscines au chlore dans notre entourage et des prix de celles-ci, je me suis lancé le défi de réaliser une piscine naturelle en auto construction avec un coût réduit.

Étant enfant, rares sont ceux qui ne se sont jamais baigner dans une rivière, un lac, un étang sans se poser de question quant à la qualité de l’eau.

Aujourd’hui, le phénomène "aquatique" touche tous les secteurs d’activités. Regardez les pubs ! Le bio inonde nos écrans et l’écolo nous impose sa tendance. Mais à quel prix ? Entre 40 000 et 50 000 euros une piscine naturelle de 100 m2 pour 40 m2 de baignade. Cher le naturel, très cher, trop cher.

Et bien, il est possible de construire sa baignade aménagée pour un coût raisonnable. Bien sûr, elle ne ressemble pas à une piscine biologique d’un catalogue mais elle me correspond et elle devient un élément incontournable et indispensable du jardin. Elle a toujours été là.

Voici une petite vidéo de ma piscine naturelle :

Le principe de fonctionnement

Très naturellement et simplement, l’eau est épuré par les plantes.

L’eau de l’étang est nettoyé physiquement, bactériologique-ment et biologiquement. Les plantes sont installées sur un support minéral qui fixent les bactéries. La plante se nourrit donc des micro-organismes contenue dans l’eau et contribue à nettoyer celle-ci.

L’étude du projet

J’avais des doutes quant à la réalisation du projet car mon terrain est en pente (de 7 à 12%).

Mon terrain en pente

Il s’avère que contrairement à mes à priori c’est un point positif.
Après avis et confirmation auprès de professionnels, je me lance dans la collecte d’informations (internet, livres, forums, reportages, articles de presse, etc...)

Un an après, les démarches administratives effectuées et le montant du budget défini ; la grande aventure commence !

La réalisation

La mini pelle en action

Une fois l’emplacement délimité, c’est le début du terrassement et
les étapes se succèdent.

Des tonnes de terre sont déplacées pour constituer les abords de la baignade.

Certainement la partie la plus délicate, le support doit être le plus net possible pour recevoir l’étanchéité et ainsi supporter les dizaines de tonnes d’eau et de gravier qui le recouvriront.

La finition des paliers
La mise en eau
Le gravier


La flore

Le choix des plantes aquatiques qui constituent le rein de l’étang sont primordiale pour assurer l’épuration de l’eau.

Une zone paysagée
Les nénuphars

la faune

La vie s’installe naturellement et progressivement. Si une rainette s’invite dans votre baignade, soyez content, c’est un gage de qualité du milieu aquatique.

Une rainette

Elle n’est pas seule ; des crevettes, des escargots, et autres libellules vous accompagnent lors de vos baignades mais rassurez-vous ; elles restent toujours très discrètes.

Les chiffres

Profondeur maximum 150 cm

Zone de baignade 25 m2

Zone de plantation 40 m2

Surface totale 65 m2

Cubage 60 m3

Coût total de la construction à ce jour moins de 4000 €uros.

Compte tenu du dénivelé et de la largeur du terrain, les dimensions sont maximales.

Ma démarche avait comme impératif d’être le plus naturelle possible. Il n’y a donc aucune maçonnerie, aucun U.V. pour stériliser l’eau et la pluie a assuré la quasi totalité du remplissage et continue en grande partie de maintenir le niveau constant de la baignade.

Mon objectif est atteint. Aujourd’hui, les contrôles réguliers indiquent une qualité d’eau excellente et cristalline.

Une vue d’ensemble
Une vue de face
Un paysage bucolique


Cet article vous prouve qu’avec une bonne base de connaissance et du temps, il est possible de construire soi-même son étang de baignade avec un budget bien ajusté.

Maintenant, je vous pose la question.

A quand votre étang de baignade ?

A bientôt. Jean-Pierre.

Voir en ligne : Guide de construction Piscine naturelle