Pour votre maison BBC : Le bloc coffrant isolant L’alliance intelligente du béton et de la double isolation

MarcelK

Le Bloc Coffrant Isolant : la meilleure solution pour réaliser une isolation par l’extérieur très performante et accéder facilement au LABEL BBC Effinergie ou construire une MAISON PASSIVE.

Le bloc coffrant isolant

L’année 2012 approche et il faudra, à cette date, construire OBLIGATOIREMENT en répondant aux critères du LABEL BBC Effinergie fixant à 50 KWhep/m²/an (à moduler selon Zone climatique)Construire aujourd’hui selon des techniques et méthodes issues d’habitudes dépassées peut se révéler très lourd de conséquences.

L’une des meilleures réponses à cette nouvelle obligation est fournie par le BLOC COFFRANT ISOLANT car seule l’isolation par l’extérieur est véritablement efficace. C’est le matériau de construction du gros œuvre le mieux adapté aux besoins des autoconstructeurs qui recherchent une facilité de mise en œuvre tout en respectant les objectifs essentiels suivants : construire un mur solide, fiable et répondant aux exigences de durabilité tout en offrant une isolation thermique très performante.

Grâce au large choix d’épaisseur de l’isolant extérieur ( de 5 à 26 cm), vous pouvez imaginer et construire vous-même une maison répondant aux critères MAISON BASSE CONSOMMATION mais aussi une MAISON PASSIVE ne nécessitant quasiment plus de chauffage.

Une maison est construite pour une, voire deux générations, et le faible surcoût d’emploi de ce matériau par rapport à une maçonnerie traditionnelle ( à performance d’isolation équivalente) se révèle être un excellent investissement si l’on considère que l’isolation extérieure - très coûteuse s’il faut la réaliser après-coup - est déjà intégrée dès la pose du premier bloc !

Maison PASSIVE

Cette technique n’est pas récente, et s’appuie sur une expérience de plusieurs dizaines d’années en Allemagne notamment. Les exigences nouvelles en matière d’économie d’énergie lui donnent aujourd’hui tout son sens.

Beaucoup plus léger qu’un parpaing ou qu’une brique monomur, le bloc coffrant isolant est l’alliance intelligente du béton armé et de la double isolation. Il permettra à l’autoconstructeur de construire sa maison plus facilement, à moindre fatigue, tout en satisfaisant aux critères d’exigence les plus rigoureux. Une construction conçue et réalisée dans une perspective Haute Qualité Environnementale et LABEL BBC Effinergie offrira aussi de meilleures conditions pour une revente éventuelle puisqu’elle sera mieux notée lors des diagnostics D.P.E. obligatoires.

Les avantages du BLOC COFFRANT ISOLANT sont nombreux :

Performance thermique :

  • la résistance thermique annoncée sera respectée, allant de R=3,44 à 11,75 m²K/W
  • les ponts thermiques sont efficacement traités et supprimés
  • l’étanchéité à l’air du mur sera totale et garantie sur la durée (Blower door test : valeur 0,6 en 2012)

    Confort thermique :

  • Inertie satisfaisante avec température homogène des murs
  • confort d’hiver et d’été économiques
  • Confort phonique

    Economique :

  • facilité de mise en oeuvre
  • durée de construction réduite (gain sur loyer et intérêts intercalaires)
  • déchets recyclables - chantier propre
  • économies de chauffage importantes
  • système de chauffage sans entretien
  • réduction des charges d’habitation - solvabilité augmentée
  • investissement à vie

    Pérennité :

  • ravalement de façade traditionnel sans fissures
  • isolant imputrescible, inerte et hydrophobe
  • classement au feu M1
  • anticipation des règlements thermiques futurs
  • adapté aux normes parasismiques sans altérer l’isolation.

Description d’un bloc coffrant isolant :

Elément modulaire constitué de deux faces isolantes en P.S.E. (polystyrène expansé ) de très haute densité, graphité gris, autoextinguible, solidarisées par des entretoises. Les épaisseurs de l’isolant varient en fonction de l’objectif à atteindre et de la labellisation éventuelle de la construction. La paroi isolante extérieure est plus épaisse (de 5,5 à 25,5 cm pour une maison passive) que la paroi intérieure (5,5 cm). L’épaisseur de l’âme en béton est de 14 cm, ce qui offre une épaisseur de mur, hors enduit extérieur, de 25 à 45 cm. Cette épaisseur de 45 cm permet d’atteindre les critères d’isolation des "maisons passives". Dans ce cas les planchers, plafonds et baies seront réalisés avec les matériaux adéquats.

La très faible conductivité thermique du PSE utilisé (0,034 W/m.K) permet d’abaisser considérablement les coefficients de transmission thermique « U » qui varient de 0,29 W/m²K pour un mur de 25 cm à 0,09 W/m²K pour un mur de 45 cm. Ces valeurs sont déjà très supérieures aux critères de la RT 2005 et les placent d’emblée dans les conditions de la CERTFICATION LABEL BBC Effinergie.

Cette technologie, qui présente l’avantage de supprimer les ponts thermiques, convient aussi bien pour les régions froides que chaudes, puisqu’on aura en été une protection contre une température extérieure importante, permettant de conserver une fraîcheur intérieure, induisant ainsi des économies de climatisation.

Les blocs s’emboîtent verticalement à sec, grâce à un système de plots moulés permettant le blocage des éléments superposés et juxtaposés. Les rangs sont montés en croisant les joints. La longueur des éléments atteint 120 cm et la hauteur de 30 cm, ce qui augmente la rapidité de mise en œuvre. Des blocs de 20 cm permettent d’ajuster et régler la hauteur des murs.

Les modules des blocs coffrants isolants existants sont déclinés en autant d’éléments que nécessaire pour permettre de construire à partir de n’importe quel plan de maison. Leur faible poids permet un travail plus rapide à moindre fatigue, offrant un gain de temps substantiel si l’on considère que les isolations intérieure et extérieure sont déjà en place ! Les murs arrondis sont possibles, et on peut construire des bâtiments jusqu’à R+7 (dans ce cas l’épaisseur de l’âme de béton est supérieure à 14 cm).

Détail sur feuillures
La suppression des ponts thermiques au droit des fenêtres est réalisée grâce à la réservation des feuillures et la confection des tableaux dans l’élément isolant.
L’existence de blocs-linteaux spécifiques et de coffres de volets roulants permettent de réduire significativement les déperditions dans ces parties de murs ou un soin tout particulier doit être apporté lors de la conception et de la construction pour limiter les fuites d’air. La pose de volets battants traditionnels est possible à condition d’utiliser les gonds adéquats.


Mise en œuvre :

Outillage de chantier nécessaire :

  • Un groupe électrogène
  • Une tronçonneuse à disque pour les fers à béton
  • Un cordeau
  • Un niveau
  • Un fil à plomb
  • 2 scies égoïnes
  • 1 mètre de 5 m.
  • 1 perforateur avec mèche à béton Ø 7
  • 1 visseuse
  • étais de fixation ( quantité selon linéaire de murs, 1 tous les 1,50 m)
  • serre-joints
  • Echafaudages

Matériel consommable :

  • 3 bombes de mousse polyuréthane avec pistolet
  • agrafes pour fers à béton
  • 1 boîte de vis à frapper de 6/50
  • planches de coffrage sapin de 25mm largeur 20 cm – quantité selon linéaire des murs.


Début du montage

La mise en œuvre des blocs coffrants isolants se fera à partir de la dalle de plancher qui aura été réalisée préalablement.

Piscine en Bloc Coffrant Isolant

Rappelons au passage que les blocs coffrants isolants peuvent aussi être retenus pour réaliser les murs des parties enterrées, et qu’à ce titre ils peuvent être utilisés pour construire un sous-sol et sont recommandés pour la construction de piscines. Ils permettent alors une réelle économie dans le chauffage de l’eau.

Sur le chantier :
Au minimum 2 personnes doivent être opérationnelles sur le chantier
Avant de commencer le montage des blocs, il conviendra d’effectuer le contrôle du niveau et de la planéité de la dalle du plancher.
L’équerrage de la dalle sera également minutieusement contrôlé.

Ferraillage : les fers à béton seront préparés préalablement et approvisionnés sur le chantier en même temps que les blocs coffrants isolants. La liste des fers à béton sera calepinée d’après le plan de la maison à construire.

détail ferraillage angle

Rappelons pour mémoire que le ferraillage intéresse la base des murs ( liaison dalle/mur tous les 50 cm) les angles ( équerres de 1 m à chaque rang ), les parties courantes ( 2 Ø8 tout autour sur les 3 premiers rangs et 1 Ø8 sur chaque rang en quinconce ensuite), le chaînage d’arase, les linteaux, appuis et embrasures, etc…
Le détail du ferraillage est fourni en fonction du plan pour permettre un approvisionnement complet du chantier.

Autre avantage : cette technologie permet de réaliser une construction parasismique grâce à la possibilité de mettre en place un ferraillage horizontal en cours d’élévation des blocs, avant coulage du béton.

Montage des blocs :
Tracer au sol la position de toutes les ouvertures, portes, fenêtres.

Vue intérieure blocs

Placer les planches de coffrage à la distance requise selon l’épaisseur des blocs. Les fixer sur la dalle. Elles vont servir de guide pour l’alignement des blocs.
Poser à l’avancement les blocs et les fers à béton à l’intérieur des blocs, jusqu’à l’arase. Vérifier l’emboîtement correct des blocs inférieur et supérieur entre eux.
A partir du 4ème rang, soit 1 mètre de haut env., placer les étais d’équerrage tous les 1,50 m environ et les fixer au sol et aux blocs. Les fixations spéciales pour les blocs sont fournies par le fabricant.

A la fin du montage, placer les fers à béton des armatures verticales : espacements variable selon étude locale en fonction des caractéristiques du site.

Les armatures horizontales du chaînage périmètrique seront conservées en attente pour faciliter le coulage du béton.
Tous les accessoires particuliers seront mis en œuvre dans leur contexte : tableaux des fenêtres, blocs linteaux avec ses armatures, etc…

Après coulage du béton des murs périphériques, les pignons, s’il en existe, seront réalisés avec la même méthodologie. Prévoir au besoin les réservations des bois pour la charpente traditionnelle.

Elévations murs prêt à couler béton


Coulage du béton :

Protéger la partie supérieure du dernier rang avec de l’adhésif large.
Le coulage du béton est réalisé avec l’aide d’une pompe à béton.

Commander le béton au dosage requis avec un fluidifiant et un accélérateur de prise. Le béton et le polystyrène sont solidarisés par l’imbrication mécanique des rainures existantes sur la face intériere des blocs.
Commencer par les angles et procéder par hauteur de 1 m environ. Mouiller au besoin les surfaces de reprises entre deux coulages.

Coulage du béton

En fin de coulage, ne pas oublier de poser les fers à béton de l’arase supérieure, formant chaînage.
La superstructure d’une maison de 120 m² au sol peut être réalisée en 2 jours à 2 ouvriers ( à partir de la dalle), coulage du béton inclus. Si l’on se rappelle que les isolants intérieur et extérieur sont déjà en place, on peut affirmer que la performance est supérieure aux temps réalisés avec une maçonnerie de briques ou de parpaings.
C’est véritablement la solution idéale pour l’autoconstructeur.


Le ravalement pourra être effectué selon différentes méthodes en fonction du résultat recherché.

Pose armature ravalement

Une projection traditionnelle à la machine viendra naturellement s’imposer, mais un enduit traditionnel à la main ne posera aucun problème particulier. Il faudra simplement noyer dans le corps de la première couche d’enduit une armature à maillage en fibre de verre, ou plastique ou métallique, selon les caractéristiques recherchées ou les prescriptions des fabricants d’enduit.

Détail trame armature

Cette technique est proposée par la plupart des fabricants de produits pour ravalement, et constitue une excellente garantie contre les risques de fissuration.
Toutes les finitions sont possibles : rustique, grésé ou gratté.


Ecologie :

Le polystyrène expansé PSE de haute densité (env. 30 kg/m3) est quasiment inerte, hydrophobe, biologiquement neutre, et stable dans le temps. Sa non-toxicité autorise son emploi dans de multiples applications et notamment l’emballage alimentaire, preuve d’une innocuité que bien d’autres matériaux devraient lui envier.
Le PSE ne nécessite que peu d’énergie lors de sa fabrication et permet d’en économiser considérablement lors de son utilisation comme isolant thermique.Il participe donc directement à la réduction de l’effet de serre. N’utilisant que de la vapeur d’eau lors de sa fabrication, le PSE sauvegarde les ressources naturelles et n’a aucun impact sur la couche d’ozone. Les déchets de chantier sont totalement recyclables et peuvent être valorisés pour participer à l’élaboration de nouveaux produits.[http://www.promo-pse.com/pdf/focus8.pdf]

Financement

La loi de finances 2010 a renforcé les mesures d’aide spécifiques aux constructions répondant aux critères du LABEL BBC Effinergie, et notamment le doublement du prêt à Taux zéro, les crédits d’impôts relatifs à la déduction d’une partie des intérêts d’emprunts contractés pour la résidence principale, la réduction de la taxe foncière, etc...
Autant d’arguments supplémentaires qui renforcent l’intérêt du BLOC COFFRANT ISOLANT.

Pour en savoir plus :

Le bloc coffrant isolant