VMC double flux VMC double flux à échangeur à flux croisés en aluminium

phio

Suite à deux articles intéressants trouvés sur ce site, j’ai réalisé une ventilation double flux "faite maison" qui semble plutot bien fonctionner.

L’échangeur est un échangeur à plaques d’aluminium à flux croisés. Il a été construit à partir de plaques et languettes d’aluminium collées avec de la colle polymère. Il y a 80 plaques de 350x350 mm soit une surface d’échange de 19 m2.

Introduction

Voici quelques informations sur l’auto-construction d’une VMC double flux. Il s’agit d’une VMC double flux à échangeur à plaques d’aluminium à flux croisés. Elle est entièrement "faite maison".
Configuration générale

L’air vicié arrive de la salle de bain, du wc et de la cuisine dans un caisson de répartition avec filtre, il est ensuite envoyé dans un échangeur à plaques d’aluminium (voir ci-dessous).

L’air frais est filtré dans un autre caisson et est envoyé dans l’échangeur où il se réchauffe. L’air réchauffé est ensuite réparti à partir de l’échangeur vers les chambres et le salon.

Etude

Un calcul des pertes de charge et du dimensionnement des ventilateurs est primordial !!.. (sans quoi il risque de ne rien sortir de certaines bouches ...). Le calcul dépend de chaque cas. Voici le mien pour exemple. Mes cours de mécanique des fluides étant bien trop loin .. j’ai utilisé un logiciel gratuit de chez Helios. Les calculs semblent coller à la réalité à l’exception de ceux du caisson de répartition qui sont à mon avis beaucoup trop optimistes ..

D’autre part, une attention particulière pour diminuer au maximum les pertes de charges est également très importante parcequ’elle permettra de diminuer la puissance des ventilateurs et donc la consommation électrique. C’est pour cette raison que j’ai choisi une configuration "en étoile" avec caissons de répartition. Les vitesses dans les gaines restent ainsi très faibles, il n’y a aucun "T" et les pertes de charges sont diminuées.

vmc_schema
vmc_echangeur
calcul



Echangeur

L’échangeur est un échangeur à plaques d’aluminium à flux croisés. L’air chaud vicié passe une plaque sur deux et l’air froid frais qui passe dans l’autre sens perpendiculaire est réchauffé.

L’échangeur a été construit à partir de plaques et languettes d’aluminium collées avec de la colle polymère. Il y a 80 plaques de 350x350 mm soit une surface d’échange de 19 m2. L’écartement entre les plaques est de 3mm.

Je n’ai pas réalisé un échangeur à contre courant parce que c’est plus complexe à mettre en œuvre. Par contre j’ai mis l’accent sur une isolation parfaite des conduits. (conduits isolés + 6 cm de laines de verre sur les conduits) En effet il ne suffit pas d’avoir un échangeur performant .. encore faut il bien isoler les conduits pour ne pas perdre les précieuses calories récupérées et pour éviter toute condensation dans les conduits d’extraction ...

ech6
cech4
filtre1


ech4
cech2


Ventilateurs

Deux ventilateurs de gaine un de 45 W et un de 65 W qui ont respectivement des débits de 260 et 340 m3/h à pression 0 pa.

Gainage

Le gainage est réalisé avec des gaines flexibles isolées de type sonoflex. Elles ont l’avantage d’aténuer quasi complètement le bruit. Elles provoquent cependant des pertes de charges plus importantes si on travaille avec de gros débits. Afin de réguler les débits, j’ai inséré des clapets à débit d’air constant de ce type dans les gaines :
Coût

Le coût total s’élève à environ 1000 euros tout compris (gaines, ventilateur, bouches .. et tous les matériaux) ... et une petite semaine de bricolage acharné ... Le coût peut être sensiblement réduit en utilisant des plaques de PVC alvéolé comme proposé dans l’article de Jean-Pierre

vmc


Résultats

J’ai mis la ventilation en marche il y a 2 jours et il est encore un peu tôt pour tirer des conclusions mais je peux déjà dire que :

* l’air est très respirable .. une sensation d’avoir la maison aérée en permanence sans trop la refroidir. La sensation du double flux est vraiment agréable. La maison est déjà beaucoup plus sèche .. et on sent le matin que l’air est plus sec.

* une premiere mesure grossiere donne : température intérieur 20°, extérieur 10° et température d’air insuflé à 16° ... plutot encourageant ...

* quelques gouttes de condensats hors de l’échangeur ... aucune condensation dans le caisson de répartition. Yesss !

* la ventilation me semble un peu trop importante. Je cherche un moyen de mesure efficace des débits .. le seul que j’ai trouvé pour l’instant est un anénomètre de chez Décalton qui ne donne que des mesures très approximatives ...

* des puissances mesurées correspondant aux puissances nominales des ventilateurs. P = U*I*cos(phi) (résistance => cos(phi)=1) et par mesure avec un ampermetre j’ai bien 65 et 45 W consommés.

* Il me reste à installer une sonde de température pour diminuer le débit entrant en cas de gel et ainsi éviter le gel des condensats.

Construction

Pour plus de details concernant la construction de la VMC voir ici :
http://phico.info/vmc