Ce que les Internautes en disent Une compilation du Forum sur le Monomur

Franck A.

Récapitulatif Monomur

Bonjour à tous,
A la demande de plusieurs personnes et suite au crash de l’ancien forum, je me permets de faire un "copier-coller" du post de Ploist qui nous avait fourni bon nombre d’explications à l’époque.

Comme certain d’entre vous ont relevé des erreurs dans la précédente discussion, je me permets de rajouter un tableau "made by myself" où vous trouverez le récapitulatif des 4 marques de monomur et des caractéristiques de leurs produits (quand ils veulent bien nous les donner...).

comparatifbriquesmonomurpl9

A titre indicatif vous trouverez les caractéristiques thermiques annoncées par les constructeurs de briques et celles mesurées par le CSTB. Il va sans dire que ce sont ces dernières qu’il faut privilégier...
Les prix au mètre carré sont ceux que les fabricant de brique m’ont fourni au début de l’été 2006.
Le classement final est en couleur, cela permet de différencier les briques valide pour la RT2005 (en vert) de celle limite (orange) et celles qui ne passent pas (rouge comme les Bouyer Leroux par exemple)
Voila bonne construction à tous ! moi ça approche :)

++++

Le post de Ploist et ses réponses :

petit récapitulatif sur le monomur briques
Auteur : ploist
Date : 09 Mars 2005 14:02

Bonjour, je participe à des chantiers d’autoconstruction depuis bientôt dix ans, mais je ne suis pas encore intervenu sur ce forum, d’une part parce que je ne le connaissais pas, mais aussi parce que je fréquente peu les forums/NG en règle générale (ayant une logique d’autoconstruction, je me fais régulièrement jeter par les gens qui ne comprennent rien à cette démarche, ne savent pas monter un mur en parpaing mais vous conseillent tel ou tel matériau,... et je dois dire que ça lasse). PAR CONTRE : ce forum semble avoir une excellente ambiance et j’ai parcouru ses archives avec intérêt. Donc je me lance.

J’en profite donc pour commencer par un sujet qui me tient à coeur, le Monomur.
Je suis sur le point de construire ma maison (c’est la deuxième fois), et vu que je veux la faire en maçonnerie traditionnelle et totalement en autoconstruction, le monomur s’impose :

  • matériau propre, très durable (par rapport aux parpaings), solide, etc...
  • pose simple et pas de cloisons/isolation à rajouter, fenêtres faciles à poser,... (quand on fait soi même, ça compte ; le placo c’est ch... comme la mort)
  • matériau idéal pour tous les enduits traditionnels à la chaux (idem)

Bref, ces trois arguments me font penser qu’un autoconstructeur qui construit en maçonnerie traditionnelle (donc autre que bois, bois/paille, fustes, torchis,...) et qui ne choisit pas le monomur brique... devrait y réfléchir à deux fois ; la différence de coût est quasiment nulle en autoconstruction :+10-15% du gros oeuvre maçonnerie, quasiment récupéré plus tard lorsqu’on saute la phase isolation/cloisons, sans parler du coût difficile à quantifier que représente la qualité de la brique par rapport au béton (hydrofuge, très très durable, propre,...)

J’en profite pour mettre dans ce message toutes les infos que j’ai pu synthétiser quant-au monomur brique. Je tiens à préciser que ces avis sont personnels et non engagés à priori envers telle ou telle marque ; vous remarquerez sans doute un avis plutôt défavorable envers Bouyer-Leroux, mais je donne quelques arguments .

++++

Les 5 fournisseurs

les plus connus sont Imerys, Sturm, et Bouyer Leroux, Bellenberg et Wienerberger. A savoir que visiblement les procédés Sturm ont été repris par Wienerberger. Les produits sont :

  • Bouyer Leroux : biobric
  • Imerys : monomur Gelis
  • Sturm (repris wienerberger) : biomur
  • wienerberger : biomur et porotherm R
  • Bellenberg : monomur 3B

Critères de comparaison

Un autoconstructeur peut comparer les monomurs brique essentiellement selon trois critères :

  • prix
  • isolation thermique à épaisseur donnée
  • versatilité des blocs de construction et qualité de la documentation (ce point qui n’intéresse pas celui qui fait construire, intéresse bcp l’autoconstructeur)

Côté isolation phonique

ils sont tous aussi "mauvais", c’est à dire très largement suffisants sauf en milieu très bruyant (bordure d’une nationale) ; de plus, un enduit intérieur de 3/4 cm en chaux+fibres végétales permet de régler quasiment ce problème s’il apparaît (sauf en milieu très bruyant encore une fois, où il faut essayer une technique différente (torchis, ossature bois, ...béton banché pour les irréductibles)

Côté prix

Hélas, les données comparatives me manquent car dans mon coin (bretagne) car Bouyer Leroux y détient une forte présence commerciale ; donc si on ne prend pas Bouyer Leroux, on paye 20/30% de surtaxe pour une livraison en "petite quantité" ; à moins de faire une commande groupée, je ne vois pas. Donc pas de comparaison de prix (pourtant l’une des plus importantes). A mon avis, il doit y avoir une différence de l’ordre de 10/20% entre une brique faible comme la Bouyer-leroux et une excélente comme la Sturm ou la Wienerberger, hors différence de prix due au coût de transport.

++++

côté isolation thermique

Trois groupes :

  • les moins bons : Bellenberg en bas du classement, puis Bouyer Leroux
  • les très bons : Imerys, et Sturm (encore un peu meilleur)
  • le top : Wienerberger (qui, je le répète, a repris la gamme Sturm) dans son "nouveau" produit "Porotherm" (mais n’existe qu’en 30 cm ; ceci dit, la 30 cm de wienerberger isole autant que la 37,5 de Bouyer leroux !)

Côté modularité

des éléments/briques :

  • le moins bon : bouyer leroux : peu de modules et en tous cas aucune explication sur les méthodes de rattrapage horizontal/vertical
  • les meilleur (à mon sens, mais cette appréciation est toute personnelle) : Imerys et Sturm/Wienerberger (à noter la brique multi-angles qui permet de faire en monomur brique tous les angles de mur autres que 0° et 90° (les seuls possibles chez Bouyer Leroux)

Côté Documentation

 :

  • le moins bon : Bouyer LEroux : docs inexistantes, voire planquées (cf. plus loin)
  • les meilleur : Imerys structures & Sturm/wienerberger. Tout y est, on peut calculer son plan sans problème (y compris réservations portes/fenêtres en fonction de l’épaisseur de la dalle ,...) Cette dernière appréciation encore une fois, est exprimée du point de vue de l’autoconstructeur pour qui des docs correctes sont essentielles. J’en ai bavé comme une limace pour calculer les dimensions exactes de mes réservations menuiserie avec la brique Bouyer Leroux.

A savoir, que chacune de ces marques, a priori, propose une aide de démarrage de chantier, avec réalisation d’un lit de mortier à niveau et pose du premier range de briques. De même, les plans de calepinage sont réalisés gratuitement. Ceci dit, plus la doc est précise, plus vous pourrez taper juste, et donc éviter de recevoir un plan de calepinage qui change toutes les dimensions de votre maison et vous oblige à un va et vient entre votre table à dessin et les techniciens de la marque choisie, pour ajuster vos souhaits aux limitations de la technique qu’ils proposent.

Il est important de préciser que la construction en monomur ne souffre pas l’approximation : tout doit être réalisé avec les éléments monomur, sinon les ponts thermiques font leur apparition (un petit linteau béton par ci, pas d’about de dalle par là parce que la taille de leurs panelles ne correspond pas à l’épaisseur de ma dalle ,...).

++++

LES DOCS

 :

Pour savoir quels types de briques sont disponibles dans chaque marque, les caractéristiques précises en poids isolation etc..., cf. les avis du CSTB (avec dessins en annexes)

Pour savoir comment les mettre en oeuvre,... là c’est assez variable selon les marques.

Enfin il faut reconnaître que Sturm/wienerberger obtiennent le pompon en terme de communication puisque ils nous fournissent :
1) le seul document clair sur les dispositions parasismiques (les avis techniques du CSTB ont tous été modifiés par les fabricants de monomur afin d’intégrer une simplification de la norme autorisant une disposition allégée dans le cas de petites constructions, dont le but est de limiter les chaînages verticaux en béton au minimum car cela affaiblit les performances techniques du monomur (cf la différence entre ’joints verticaux remplis’ et ’joints verticaux non remplis’ dans le tableau de comparaison d’efficacité thermique en début de ce dossier)

2) un film de formation (vidéo de pose) ; c’est le genre de chose qui fait toute la différence pour l’autoconstructeur (ou le maçon qui se tâte avant de s’y mettre) : http://www.wienerberger.fr/mur/tele...

3) leur logiciel de calepinage est utilisable gratuitement en ligne : http://www.wienerberger.fr/mur/quan...

Franchement, ce n’est pas pour envoyer un message à Bouyer Leroux, mais si j’avais le choix, je prendrais Imerys ou Sturm/wienerberger, jamais leur produit, principalement à cause du manque de documentation, deuxièmement à cause des performances assez faibles de leur brique. Ils ont investi récemment dans une pub télé, mais toujours pas dans la doc en ligne.

++++

ticticmail

Date : 11 Mars 2005 16:12

je suis bien content de voir un tel récapitulatif aussi précis, et je suis bien d’accord avec tout ça.

Je suis moi-même en train de monter un projet en autoconstruction avec du monomur Porotherm (si j’arrive a me faire livrer pour pas trop cher).
Il me reste toujours une question :

Comment ce fait il que ce mode de construction ne se développe pas plus que ça ? De plus, mon architecte était très surpris que j’utilise du monomur et était sceptique sur l’acoustique. Entre les points technique du calepinage et les différences de perf de l’acoustique je trouve ça négligeable par rapport au confort à vivre et au gain de temps de mise en oeuvre.

lolo95

Date : 12 Mars 2005 09:38

Pas mieux, sauf que la brique de 37,5 roulé en porotherm, j’ai fait mon chantier autoconstruction avec ?? Alors ou est l’erreur...
Juste une précision à donner sur cet excellent développé, et juste à priori. Il faut oublier le banché isolé (isorast- euromac) qui n’arrange que l’usine qui les vend et qui pollue aussi les sites internet. Comme dit dans le forum, c’est tout a fait vrai pour l’impossibilité de le ferrailler correctement.

On arrive à des prix juste 80% plus cher que le monomur sans aucun avantage supplémentaire (le béton, faut bien l’acheter avec la ferraille) - la brique est incombustible et surtout le confort du à la régulation hygrométrique du monomur incomparable.
Beaucoup d’architecte sont dans le même cas, comme les soi disant professionnels de la construction qui n’utilisent que des techniques de constructions et des matériaux datant de la préhistoire (bon, façon de parler, si ils faisaient ça en terre crue, ça serait déjà mieux que le parpaing).

Il manque une mise à la page sur la bio construction et ses avantages tant au niveau de la santé que du chantier, mais comme je n’ai pas vu encore d’architecte monter et vivre dans du monomur, il manque une information à ce niveau. Mais je leur fait confiance pour se remettre à la page et vous conseiller si besoin est.

Le seul petit souci rencontré est pour la pose des fenêtres elles mêmes, dans les blocs d’ébrasement ou il faudra avoir la fenêtre adéquat ou retailler la brique pour la goutte d’eau...

Attention à la prise de cote, pour les autoconstructeurs, ayez une fenêtre par devers vous avant de poser vos blocs d’ébrasement, ça évite les découpages. laissez une marge de 5mm de chaque coté, de toute façon, vous aurez à retailler le débord du cadre (fait pour la pose en applique)

Et pour le passage des cables et gaines, une rainureuse avec prise aspirateur est cool en milieu fermé. Pour les boîtes à encastrer (interrupteurs, prises), vissez les sur un petit tasseau (vis de la boite) pour faciliter la mise en place avec le plâtre (lutèce 2000 à prise longue et surf enduit par exemple).

Bon courage à tous et bon chantier

++++

Yannick

Date : 12 Mars 2005 12:51

Question : votre tableau fait apparaitre une moins bonne perfo thermique avec les joints verticaux remplis ??
Il me semble que le contraire serait plus logique.

Pouvez vous me confirmer les performance de Gelis en 37.5 et Bellemberg en 36.5
Il me semblait que les Bellemberg etaient les meilleures avec un coef de 0,32 contre 0,36 (crepis int et ext ).

En tout cas bravo pour la démarche.

Yan

ploist

Date : 12 Mars 2005 20:29

> ticticmail (195.6.80.---)
>Je suis moi-même en train de monter un projet en autoconstruction avec du monomur Porotherm (si j’arrive a me faire livrer pour pas trop cher).

bonjour, c’est le même problème pour moi. Si je veux de la Porotherm, il faut que je me la fasse livrer en petites quantités, et je n’ai pas encore trouvé de prix correct dans mon coin (et dans mon cas : lieu isolé)

>Il me reste toujours une question :
>Comment ce fait il que ce mode de construction ne se développe pas plus que ça ?

Le principal frein est le lobbie du béton ; le deuxième est que les professionnels (maçons) ne veulent pas prendre la responsabilité de poser du monomur. Dans le morbihan, mon agence Castors m’a informé qu’il n’y a aucune entreprise qui accepte. C’est un problème de frilosité et de formation : en effet, les habitudes doivent être changées, et une bonne connaissance de la thermique (et de ses ponts) est nécessaire, pour ne pas faire n’importe nawak comme on voit souvent sur les chantiers monomur (linteaux béton, pas de planelles brique, chevronnières béton, trous d’échafaudage dans les murs rebouchés au béton,...)

> De plus, mon architecte était très surpris que j’utilise du monomur et était sceptique sur l’acoustique.
> Entre les points technique du calepinage et les différences de perf de l’acoustique je trouve ça négligeable par rapport au confort à vivre et au gain de temps de mise en oeuvre.

Carrément d’accord. Les perf acoustiques du monomur sont tout à fait honorables, même si inférieures à celles du béton. Par exemple, la brique G existe depuis longtemps, et même si elle est employée avec doublage cloison/isolant, ses perfs acoustiques sont inférieures à épaisseur égale au monomur brique. Masi ça n’a pas eu l’air de déranger qui que ce soit.
Il y a une "légende" qui est en train de naître relativement au caractère impropre des monomurs brique sur le plan acoustique. A mon avis, ce message dans le forum fr.rec.bricolage y est pour beaucoup : http://groups.google.fr/groups?q=mo...

Il y a deux caractéristiques à prendre en compte au niveau sonore dans une pièce :

  • transmission des bruits extérieurs : le monomur brique n’est pas ce qu’il y a de mieux, donc à éviter en milieu bruyant ; à la campagne ou en lotissement calme, par contre, c’est largement suffisant. Les perfs acoustiques peuvent être améliorées en réalisant un enduit intérieur plus épais (4/5 cm) en chanvre/chaux par exemple.
  • réverbération : et c’est là que la désinformation (cf le message référencé) est flagrante. Un mur de brique nu est très réverbérant... tant qu’on ne l’a pas enduit. Une fois la pièce meublée, finie, le problème de réverbération disparait. TOUS les studios d’enregistrement jouent sur le facteur réverbérant pour modifier l’ambiance sonore (selon que l’on veut plus ou moins de réverb) : de deux façons. 1) en construisant des murs légèrement non parallèles, ce qui fait que l’écho ne revient pas au micro en ligne droite et donc le son s’affaiblit très vite. 2) en jouant sur les matériaux de surface (on tend des toiles, on bouge un meuble,...)

Bref la réverbération, qui est à mon avis à l’origine de cette rumeur, est quelque chose qui se traite très bien et très facilement.

++++

Yannick

>Date : 12 Mars 2005 12:51

>Question : votre tableau fait apparaître une moins bonne perfo thermique avec les joints verticaux remplis ??
>Il me semble que le contraire serait plus logique.

Le joint vertical rempli remplace une poche d’air immobile (isolante) par du béton qui crée un mini-pont thermique. C’est pour la même raison qu’on conseille de mettre 5cm de styrodur entre la planelle d’about de dalle et la dalle elle-même.

>Pouvez vous me confirmer les performance de Gelis en 37.5 et Bellemberg en 36.5
>Il me semblait que les Bellemberg etaient les meilleures avec un coef de 0,32 contre 0,36 (crepis int et ext ).

Le tableau de synthèse est établi d’après les avis enregistrés auprès du CSTB par les différents fabriquants (cf. liens dans le message initial). J’ai recopié, j’ai juxtaposé. Si j’ai fait une erreur (si quelqu’un a la patience de vérifier), merci de corriger.

Merci de vos appréciations.

marie-sophie

Date : 23 Mars 2005 16:59

Bonjour ,

je sors de chez mon constructeur de maison individuel qui veut me vendre de la brique 20 cm+plaquo
je lui ai parlé "naivement" du monomur porotherme ou équivalent (lu sur le net maison bioclimatique).

Il a tout fait pour me faire changer d’avis : c’est à la mode , il n’y a pas d’interet en terme d’économie d’energie, trés peu sur la santé... et en plus argument qui fait mouche (surtout pour mon mari) cela fera 15000 euros en + sur votre maison (grande de plein pied +garage accolé ) En plus il faudra mettre du platre sur tous les murs à la main avec un platrier payé de l’heure.

Donc voilà où j’en suis

mon coeur me dit monomur mais est il vrai qu’il faille faire du plâtre à l’ancienne ?(je me demande d’ailleurs combien de semaine il va falloir pour que cela sèche ?)
Le portefeuille de mon homme dit attention dépense en sus.

Je cherche un avis concret car les briquetiers ne sont pas trés partiaux et je n’y connais rien.

Merci de me donner votre avis d’autoconstructeur impliqué
Marie-Sophie.

++++

ploist

Date : 23 Mars 2005 20:09

Bonjour,

On considère en général que construire en monomur ajoute un surcout de chantier de l’ordre de 15% du coût total. C’est beaucoup, et bien plus que le surcout généré par le matériau (en gros, 10-15% de surcout sur la tranche "fournitures gros oeuvre", et pas pose, car la pose de monomur est plus rapide que la pose de parpaing), mais c’est la pratique hélas, en attendant que la concurrence fasse son travail.

Il est tout à fait possible de faire un revêtement en placoplatre sur un mur en monomur brique. Rien ne l’empêche, même si l’on peut considérer que c’est dommage car cela bloque sérieusement la capacité de régulation hygrométrique propre au monomur.

Donc en général, on fait un enduit, rien de plus, sur les murs (extérieurs et intérieurs). L’enduit au plâtre "à l’ancienne" (c’est à dire comme il y a deux mois, la technique n’ayant pas changé depuis vitruve) demande à faire appel à un ouvrier "staffeur" (spécialiste du plâtre) ; il y a encore 15 ans, les staffeurs abondaient car quasiment tous les murs intérieurs en France recevaient en finition un enduit de platre ; cependant, cette spécialité tend à disparaître avec l’apparition des matériaux récents, et bien sûr du fait que réaliser un enduit au plâtre est très délicat et ne s’improvise pas.

Il faut savoir que le plâtre est très hydrophile, donc est un vecteur d’humidité dans les logements. Sur du monomur brique, il est conseillé de faire non des enduits au plâtre (à part peut être si vous habitez en Provence) mais des enduits à la chaux, la chaux étant hydrofuge comme la brique (contrairement au parpaing), permet une très bonne régulation de l’hygrométrie.

Pourquoi n’essayez vous pas de faire appel à un autre constructeur ? (êtes vous bloquée avec celui là ?).

Si vous proposez à un artisan faisant du parpaing de faire du monomur brique, il va lever les yeux au ciel et tout faire pour vous décourager car cela veut dire que s’il n’a pas les compétences dans son équipe il sera obligé de sous-traiter et maîtrisera moins bien ses marges donc ses bénefs. Si en plus vous lui demandez un enduit de platre et qu’il n’a pas de staffeur (à tous les coups), il va encore gonfler ses prix.

Je vous conseille de faire établir un devis par un artisan ayant des références dans la pose de monomur brique. Si vous ne savez pas par ou commencer pour trouver un artisan faisant du monomur dans votre région, vous pouvez vous rapprocher de l’association "les castors" qui saura vous renseigner.

Cordialement

++++

gil

Date : 08 Avr 2005 10:15

bonjour,

comme vous, monsieur "PLOIST", j’habite en Bretagne, je vais construire en briques monomur, et je souhaiterais acheter les briques à un autre fournisseur que Bouyer leroux. La solution pour obtenir un coût de transport intéressant serait peut-être de se regrouper pour passer commande ?

seb et isa

Date : 17 Avr 2005 13:18

Bonjour messieurs,

Nous désirons construire une maison plein pieds en Bretagne en Brique, ’BVG’ ou Alvéolaire (37,5 ou 30). Le fournisseur sur la Bretagne serait Bouyer Leroux (réputation / matériaux ?!)

Nous premiers éléments

Montage rapide comme la ’’BGV’’
Colle/ résine au lieu de Colle/ ciment
Pas d’isolation intérieure, seulement un plâtre classique
Inconvénient : ne pas recouvrir la partie extérieure avec de la vrai pierre

Question :

Quelqu’un pourrait-il nous donner un ordre de prix avant de continuer nos recherches ? Bouyer est il le seul chez qui nous pouvons commander les matériaux ? Quels sont les inconvéniants en autoconstruction ?

  • La maison est de 120m² de plein pied ...

Notre choix pour le moment va sur une solution BVG (57x30x20) + isolation en Chanvre 100mm...

Merci...

Isabelle & Sébastien

++++

LOGO

Date : 18 Avr 2005 14:58

Bonjour,

Merci de ce post très intéressant. Je suis en train construire une maison en monomur gélis de 37.5 en faisant faire le gros oeuvre et en me gardant le reste.

Je suis surpris par le « fenêtres faciles à poser » pour moi les fenêtres sont pas très simple à poser. Je vais poser des fenêtre PVC (dormant de 60) en embrasure au nu intérieur :

  • il faut créer à la disqueuse une embrasure dans briques tableaux ou casser les pré découpage au burin/massette.$
  • Monter des pattes de fixation sur la fenêtre.
  • Faire des trous dans les murs pour pouvoir faire glisser les pattes de fixation dans le mur.
  • Monter les pattes de fixation sur la fenêtre
  • Positionner la fenêtre, vérifier le niveau, seller les pattes au ciment à prise rapide par l’intérieur, en maintenant le cadre par des serre-joints. On ne vois pas trop ce que l’on fait à ce moment là car une partie est masqué par le retour du dormant.
  • Ou faire traverser par une vis les montants de fenêtre pour aller se fixer sur la brique située derrière mais alors on perce les dormants.

Avez vous une autre solution ou idées ?

Logo.

jf

Date : 18 Avr 2005 18:49

Hélas je n’ai pas de solutions en revanche si tu sort les ouvrant de la fenêtre pour fixer provisoirement le dormant avec des serre joints, assure toi de la verticalite et de la planéité parfaite des cadre avant leurs scellement définitif. En effet chez moi ce ne fut pas le cas et j’ai quelques soucis depuis.

++++

gil

Date : 19 Avr 2005 13:59

bonjour,

lu dans la "Maison Écologique" : brique monomur Bouyer Leroux : 76€ TTC /m2

ce n’était pas plus détaillée que cela.

cath

Date : 23 Avr 2005 07:41

salut, je réponds à lolo95 : la rainureuse pour passer les câbles dans la brique porotherm est un gros investissement bien inutile quand on peut réaliser les tranchées avec un simple marteau et même un petit !

bonne continuation

catherine de coti

peter van balen

Date : 25 Avr 2005 11:33

selon le site de Bellenberg/monomur3b le performance thermique de leurs briques (verifié par le OKOtest en Allemagne) est considérablement mieux que vous avez indiqué ; par exemple : 0.34 pour 30cm et 0.28 pour 36.5cm
(http://perso.wanadoo.fr/monomur3b/p0.htm)

++++

antigone

Date : 25 Avr 2005 23:41

Bonjour,

J’ai pris le temps de lire tout l’échange et je remercie déjà ploist d’en être à l’origine avec ce récapitulatif de ses observations.

Nous avons un projet de construction dans l’Aude, au sud de Limoux, en monomurs 37,5 et n’avons pas encore trouvé à ce jour d’entrepreneurs qui accepte de monter en monomurs et de ne pas y ajouter un joint vertical (question de zone sismique faible mais réelle si j’ai bien compris).

Sur quoi se base-t-on pour déterminer réellement s’il y a besoin d’un joint vertical ou pas ?
Jusqu’à quel point la construction en monomurs reste intéressante avec ce double système ?

Qu’est-ce que je regrette que mon mari et moi-même ne soyions pas plus manuels ! Cela fait déjà 6 mois que nous cherchons et nous n’avons encore trouvé personne prêt à nous suivre dans cette construction, du moins, comme nous le souhaitons, nous.

Merci à tous ceux qui pourraient nous apporter quelques éléments de réponse,

ploist

Date : 29 Avr 2005 01:42

Antigone,

Pour savoir si vous êtes en zone sismique (ou pas), vous pouvez consulter le lien (que j’ai mentionné dans mon article en oubliant de le donner) suivant :

http://www.sturm.fr/pdf/18_CONSTRUCTIONS_PARASISM.pdf

Tout est expliqué très clairement.

Bien à vous

++++

lilolens

Date : 27 Avr 2005 12:10

salut sophie

j’ai fait construire en monomur

le commercial te dis n’importe quoi...

c’est plus porteur + acoustique et plus thermique.

ça n’est pas moins cher par contre. compte une plus-value de 10 pour 100 env. mais ca peut se rattraper sur les économies de chauffage.
mais l’ on est pas obligé de mettre du plâtre tradi (sous entendu fait main) on peut mettre un placo de 2cm comme j’ai fait.

voila

quand à savoir pourquoi la plupart des constructeurs ne le propose pas en France contrairement au autres pays d’Europe... c’est simple on est le premier producteur de béton au monde... qui dis béton dis parpaings...

voili voilou

pour ceux que ca intéresse l’adresse de mon constructeur www.eco-logis.fr

je conseille de passer par un constructeur qui ne fait que ça parce que c’est une maçonnerie spécifique (collée). et que ça limite les risques.

bruno

Date : 29 Avr 2005 14:33

une petite question sur le monomur
ceux qui ont testé connaissent-ils la tenue de la colle a long terme ?
ça peut aussi se monter au mortier.

pour avoir monté une maison en siporex il y a 15 ans, l’utilisation de la colle joint est un peu problématique car a chaque niveau de blocs il fallait raboter toute la maison au peigne pour égaliser et avoir une assise de niveau pour la rangée suivante. On ne pouvait faire de rattrapage épaisseur avec la colle.
Avec le monomur impossible de raboter les briques. il faut partir impeccable de niveau.

Pour l amateur ça peut être assez difficile.

Hamster

Date : 17 Mai 2005 18:14

Bonjour (et merci à Ploist pour le partage de ses connaissances et son expérience)

j’ai rencontré 2 grossistes en matériaux en vue d’obtenir les tarifs pour les monomurs Gelis et Porotherm.

Ils m’ont tous deux orienté vers le béton cellulaire (sur lesquels disent ils ils ne margent pas plus) en arguant de performances supérieures et d’une mise en oeuvre encore plus aisée que pour le monomur.

Pour exemple ils m’ont affirmé qu’un béton cellulaire de 30 était au moins égal à du monomur de 37,5

Qu’en est il objectivement (sans oublier l’énergie grise)

ploist

Date : 21 Mai 2005 13:25

Bonjour,
Effectivement, comme le dit Bruno, le plus difficile en maçonnerie collée est de partir impeccablement de niveau car il n’y a pas de rattrapage possible (à moins de refaire une arase en mortier de chaux de 1 à 2 cm d’épaisseur sur le pourtour). Ceci dit, l’amateur, contrairement au professionnel, prend son temps, surtout parce qu’il fait tout "pour la première fois" (ou presque) ; il est donc plus précis, revérifie ses niveaux deux ou trois fois,... Les professionnels eux, devant sans arrêt grignoter quelques heures sur leur planning, choisissent les techniques permettant le rattrapage facile. Et leurs maçonneries ne sont jamais droites, mais le mur enduit final l’est.

Pour Hamster,

Le Béton cellulaire (siporex ou autre) est un très bon matériau, permettant tous les rattrapages, équivalent au monomur brique en terme de performances (plus isolant thermiquement, peut être moins bon en termes de vieillissement à long terme (> 50ans)), permettant tout types d’enduits, dont les enduits à la chaux, réalisé avec des matériaux sains. Son seul problème en ce qui me concerne est qu’il craint l’eau, donc cela impose un bachage précis et continuel de la maçonnerie tant que la maison n’est pas hors d’eau & murs extérieurs enduits.

++++

flumano

Date : 29 Mai 2005 00:06

Merci d’avoir abordé le sujet de la brique monomur et du siporex. En terme de coût, je souhaiterais savoir lequel est le plus intéressant. En matière de construction écologique, il semblerait que la brique monomur soit la plus respirante. Mais qu’en est il vraiment à votre avis ?
Merci à tous et bonne construction.

olivier

Date : 31 Mai 2005 16:21

Bonjour,

concernant le choix du matériaux, les grossistes m’ont dit l’inverse, la brique est mieux. Va savoir ?

A priori, la brique est respirante pas le sipo.

Pour la question du prix c’est la brique Imeris qui est moins cher de 30 % par rapport au siporex dans mon coin 83.

Ce qui me fait hésiter c’est que le tâcheron que je vais prendre à travailler le sipo, pas la brique. Son argument est la difficulté à appliquer l’enduit intérieur. Plâtre, donc plattrier à 15 € le m2 !!!

Nicolas

Date : 01 Juin 2005 11:48

Bonjour et bravo pour ces échanges....

Jetez un oeil à mon site http://monomur.free.fr Comme son titre l’indique je fais construire en monomur collé de 30 de chez Gelis (nouveau équivalent thermique du 37)

J’ai fais des photos de grandes tailles pour que vous puissiez bien voir les étapes réalisées par mon constructeur (le maçon connaissait un peu, mais comme je l’écris dans le site, un technicien usine vient aider au démarrage de l’arase au laser !) pas de soucis de ce côté là......

Actuellement le plaquiste termine les cloisons en placostyl (dommage pas de plâtre ou chaux car pas le temps et surtout pas l’argent pour)

Nous allons l’habiter mi-juillet prochain
A ce jour, et avec les changements de T° je peux vous dire qu’elle est très agréable a vivre (on y est suffisamment) depuis 2 mois environ sans chauffage. C’est effectivement sain (cela se ressent)

Je vous recommande chaudement la brique (peu importe la marque....)
Mais je n’ai personne à convaincre ici..... :-)

Bonne construction !

++++

Sebastien

Date : 08 Juin 2005 13:42

Je suis sur un projet en Bretagne également. (St Brieuc)
Je désire autoconstruire ma maison en Monomur.
J’essaie de voir avec CQM pour le monomur Bouyer.
Avez-vous des tarifs à comparer avec les miens, plus d’info pour savoir s’il est possible de ramener de la brique depuis un autre fabriquant ... etc

A bientôt

Sébastien Le Guen

Sebastien

Date : 13 Juin 2005 13:33

Bonjour,

Je lis tout ce que je peux sur internet pour m’informer sur le monomur.

Vous citez souvent 3 marques. Wienerberger, Bellenberg et imerys .

Il existe aussi Bouyer Leroux, non ?

Bellenberg proposerait un excellent produit.

Bouyer Leroux non.
Pour quelles raisons ?

delattre jean

Date : 15 Juin 2005 22:21

Je voudrais construire une maison individuelle enbéton cellulaire.
Je voudrais connaitre le prix qu’on peut négocier.chez les vendeurs de matériaux. Car car quand j’ai fais un devis pour une maison en siporex et en bio mur il y a eu 50% d’écart en plus pour le siporex ça me semble beaucoup.......

elevation siporex ttc 12987 €

elevation biomur 8360 €

Si je pouvais connaitre le prix normal cà serait super merci à tous

++++

vranvaldex

Date : 19 Juin 2005 20:30

Bonjour,

J’habite sur Toulouse et envisage une construction en monomur, j’ai établi un plan et j’ai prévu de faire effectuer uniquement le gros oeuvre par un maçon. Ce dernier est prêt à réaliser le gros oeuvre mais me précise que le surcoût va être important. Pour l’instant mon choix se porte sur la Gelis ou la Porotherm en 37,5 cm ... Aussi je comptais utiliser des carreaux de plâtre de 7cm pour finir les parties intérieures. Aux vue des caractéristiques de ces briques, j’ai de gros doute sur le bien fondé du rajout de carreux de plâtre du coté intérieur des murs.
Aussi j’ai opté pour cette solution car je trouve Dommage de casser une telle brique pour y passer des gaines.

Alors mes questions sont les suivantes :

1- Est-il judicieux d’utiliser des carreaux de plâtre pour finir le mur (en autre concernant la respiration du mur ?

2- A la place du carreau de plâtre (je ne connais pas tous les matériaux du marché) que peux t-on utiliser afin d’avoir une profondeur suffisante afin d’avoir au moins 5- 6cm de réservation pour passer mes gaines et poser des interrupteurs ?

Par avance merci a vous tous pour toutes ces informations tres constructives !!

ploist

Date : 24 Juin 2005 22:07

bonsoir, vranvaldex.

A priori, l’hérésie c’est de doubler du monomur brique avec du placo. Cela tue complètement le côté "respirant", cela augmente le coût du gros oeuvre ; dans ce cas, autant faire de la briqueG (non isolante, de 20cm) ou du parpaing + 10cm isolant + placo. Toute cloison de doublage sur du monomur fait perdre l’intérêt majeur du monomur et recrée le phénomène de "caisson étanche" et tout ce que cela entraîne (humidité, nécessité d’une VMC,...).

Les briques monomur sont épaisses (30 ou 37,5 cm), une saignée de 3cm pour passer les gaines électriques et autres ne changera rien à leurs caractéristiques. C’est fait pour. Ensuite, enduit de rebouchage, puis un enduit (1,5 à 3cm) pour la finition.

vranvaldex

Date : 25 Juin 2005 17:10

Merci Ploist pour ces infos,

Mais je suis un peu têtu tant que je ne suis pas complètement convaincu j’insiste .... En tout cas ce que j’ai bien compris c’est qu’il faut que la Monomur respire.

Donc j’ai appelé le représentant de Chez Gelis et celui-ci me confirme que l’on perd une partie des qualités respiratoires de cette brique, mais que l’utilisation d’un matériau à base de plâtre est tout de même réalisable.

Par contre j’ai continué mes recherches d’infos sur internet et il s’avère qu’une étude canadienne compare la laine de verre à la laine de Roche. Un isolant à base de laine de verre est nettement moins hydrofuge que la laine de roche et aussi sèche moins vite que la laine de roche dans le cas d’inondations ou infiltrations..... à savoir que la laine de roche ne se tasse pas comme la laine de verre..... Alors je vais orienter mes recherches sur la laine de roche car je ne vois que ce produit pour le moment.

Le but étant aussi de remplacer l’enduit qui possède un coût (celui du plâtrier car je ne sait pas le poser moi-même.) tout en ayant une bonne isolation phonique car j’ai prévu un salon home-cinéma faiblement meublé ...

Si vous avez d’éventuelles remarques concernant la laine de roche ou tout autre matériau qui pourrait se substituer à l’enduit n’hésitez pas à en parler j’en serais très heureux.

Aussi tant que j’étais en communication avec le représentant d’Imerys je m’informais sur le coût en matériaux : La monomur coûte environ 2,5 à 3 fois plus cher que la brique G de 20 (sans tenir compte de l’isolant).

Ce qui m’inquiète aussi c’est le cout de l’enduit à mettre sur la brique monomur car je présume que c’est la facture de main d’oeuvre d’un pro qui va me coûter le plus cher ... mais je n’ai pas encore fait de devis pour ça.

Merci

++++

cris81

Date : 18 Août 2005 08:27

Pour Ploist,

Je cherche a me renseigner un peu plus sur le monomur type GELIS, vous parle d’enduit chaux pour se substituer au plâtre. Cet enduit est il d’un aspect identique au plâtre ? Se traite t-il ensuite de la même manière (peinture, papier-peint...) ?

Que conseillez vous en enduit extérieur ? Les monocouche fonctionnent t-il correctement sur ce type de mur ?

Merci de votre réponse.

Cris

titi

Date : 11 Sept 2005 13:37

salut , j’ai lu le récapitulatif sur les les murs en brique. j’aimerais savoir quel sont les avantages et les inconvénients des murs en briques par rapport aux murs en béton cellulaires ou traditionnels en agglomérés ?

Jeje

Date : 28 Sept 2005 15:30

Bonjour,
je viens de découvrir que le magazine sur les énergies renouvelables « photeus » (http://www.photeus.info) va organiser des stages de construction en monomur en région parisienne au printemps 2006.

Programme du stage que j’ai trouvé sur le site :

  • Montage des murs avec approfondissements et travaux pratiques sur la première rangée ;
  • Montage des cloisons ;
  • Pose de la plomberie et de l’électricité pendant la construction des murs ;
  • Pose des menuiseries (fenêtres et portes) ;
  • Montage de la charpente ;

Allez-y voir, ça a l’air intéressant.